skip to content
Date
06 janv. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Actu CIO

Présentation des athlètes modèles : Chun Lee-Kyung

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé la liste des athlètes modèles qui apporteront leur soutien aux jeunes athlètes en lice aux 2es Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver du 12 au 21 février 2016 à Lillehammer, Norvège. Ils sont présentés individuellement au travers d’un court entretien. Aujourd’hui : Chun Lee-Kyung


Comment/pourquoi as-tu commencé à pratiquer ce sport ? 

Je ne suis pas née en bonne santé. Je suis née prématurée, avec une sténose hypertrophique du pylore. Je pesais à peine 1,7 kg. Les médecins, inquiets, pensaient que ma croissance pourrait être freinée. Ils ont donc conseillé à mes parents de me mettre au sport plus tôt que les autres enfants afin que je puisse grandir normalement et en bonne santé.  

Pour cette raison, mes parents, dans l'espoir que leur fille puisse mener une vie saine, m'ont emmenée en classe de natation lorsque j'étais toute petite, et inscrite à un programme de natation avec le YMCA. C'est ainsi que j'ai commencé à m'entraîner à l'âge de cinq ans.

La motivation pour commencer à patiner m'est venue de mon frère de deux ans qui a appris à patiner alors que je commençais moi-même à apprendre. J'ai voulu apprendre le patinage de vitesse comme mon frère car cela avait l'air très amusant et surtout vous pouviez aller vite, mais l'entraîneur m'a conseillé de faire du patinage artistique car ma cheville était trop fragile. Deux ans ont passé, se sont envolés pour ainsi dire, et j'avais toujours des regrets s'agissant du patinage de vitesse. Deux ans plus tard, mes parents ont finalement accédé à ma demande. C'est comme ça que j'ai commencé, je voulais vraiment faire du patinage de vitesse. 

Quels sont les succès dont tu es le plus fière dans ta carrière sportive ?  

Je suis la seule personne à avoir décroché quatre médailles d'or et une médaille de bronze aux Jeux Olympiques d'hier en République de Corée. Le record sera battu un jour mais je pense que j'ai fait ce que j'aimais et j'ai eu une carrière relativement belle et réussie en tant qu'athlète.

Quels sont les succès dont tu es le plus fière en dehors de ta carrière sportive ? 

Je suis fière d'être devenue maman.

Quel est ton moment préféré aux Jeux Olympiques ? Un souvenir particulier de l'une de tes participations dont tu voudrais nous faire part ? 

Mon moment préféré aux Jeux Olympiques a eu lieu en 1998 à Nagano, au Japon, lorsque j'ai dépassé une athlète chinoise d'une fraction de seconde et que j'ai remporté la course.

Qu'est-ce qui t'as poussée à vouloir participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse ?  

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse se tiendront à Lillehammer où j'ai décroché ma première médaille d'or. Évidemment Lillehammer occupera toujours une place singulière dans mon cœur. Je pense aussi que voir la passion des jeunes pour le patinage me rappellera de nouveau à l'époque où moi aussi je me sentais jeune et libre et que le patinage était toute ma vie. Je veux ressentir à nouveau cet enthousiasme et cette jeunesse à travers les Jeux Olympiques de la Jeunesse.  

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans le concept des Jeux Olympiques de la Jeunesse ? 

Je pense le fait qu'il ne  s'agisse pas que de médailles, mais d'en apprendre davantage sur l'importance de participer aux Jeux Olympiques. Le véritable esprit olympique que les jeunes vont découvrir va changer le concept du sport pour eux. Les adolescents de nos jours sont tellement absorbés par les ordinateurs et la gratification instantanée qu'à travers les JOJ ils apprendront à apprécier le travail acharné et connaîtront l'importance d'un esprit sain dans un corps sain.

Qu'attends-tu avec le plus d'impatience s'agissant de Lillehammer 2016 ? 

Voir l'enthousiasme des jeunes qui participent à ce formidable événement qui restera à jamais gravé dans leur cœur, dans leur esprit, leur corps et leur âme. C'est quelque chose de fantastique qui grandit à l'intérieur de chaque athlète lorsque vous concourez avec les meilleurs athlètes du monde. Je me réjouis de voir naître ce sentiment chez les jeunes participants et de voir la fierté dans les yeux de leurs parents.

Quelle est la prochaine étape de ta carrière ?

Je viens juste d'accepter un poste d'entraîneur national pour l'Association de patinage de Singapour. Il est certain que Singapour n'est pas l'endroit idéal pour s'entraîner à patiner mais je ferai de mon mieux et j'espère envoyer l'un de mes patineurs aux prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Quels sont tes passe-temps ? 

Pendant mon temps libre, j'aime cuisiner et fabriquer des meubles.

back to top En