skip to content
Date
11 août 2008
Tags
Beijing 2008

Première médaille d'or individuelle pour l'Inde

Abhinav Bindra

Aussi étonnant que cela puisse paraître, avant les Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, l’Inde, deuxième pays le plus peuplé de la planète, n’avait jamais remporté de médaille olympique d’or individuelle sur la plus grande des scènes sportives.

L’équipe indienne de hockey sur gazon avait bien obtenu les plus grands honneurs, en revanche aucun athlète n’avait eu droit à lui seul aux éclats du podium jusqu’à l’exploit d’Abhinav Bindra en tir à 10 m à la carabine à air comprimé.

Dès son plus jeune âge, Bindra avait fait preuve d’un talent hors pair, encouragé par ses parents qui chez eux lui avaient installé un stand de tir. À 16 ans seulement, il représenta son pays aux Jeux du Commonwealth de 1998 à Kuala Lumpur (Malaisie).

Benjamin de la délégation olympique indienne à Sydney en 2000, ce n’est qu’après ces Jeux qu’il démontra l’exceptionnelle capacité à viser dans le mille exigée des tireurs du haut niveau mondial.

Soutenu par sa famille, les pouvoirs publics ainsi que le parrainage d’entreprises, Bindra obtint une médaille d’argent en individuel aux Jeux du Commonwealth de 2002 à Manchester (Grande-Bretagne) et la médaille d’or de l’épreuve par paires avec Ambekar son partenaire.

En finale à Athènes, un mal de dos le limita à la septième place et rendit incertaine sa capacité à décrocher un jour l’or olympique.

Sa victoire aux Championnats du monde de 2006 à Zagreb (Croatie), en dépit de la persistance de ses douleurs dorsales lui permit de croire à nouveau au titre le plus prestigieux de tous.

Lorsque les meilleurs tireurs du monde s’alignèrent au stand de tir de Beijing en 2008, il va sans dire que le favori chinois Zhu Qinan, champion en titre, comptait bien ajouter une nouvelle médaille d’or à celle qu’il avait gagnée à Athènes.

Bindra se qualifia à la cinquième place mais en finale fit incontestablement preuve d’excellence. À chacun de ses tirs, il ne marqua jamais moins de 10 et, après être parvenu ex aequo avec le Finlandais Henry Hakkinen, il produisit le meilleur tir de la journée, ce qui lui valut un 10.8, une émouvante médaille d’or et le succès individuel longuement attendu par son pays, célébré avec panache.

back to top