skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Premier titre pour la République de Corée avec Lim Hyo-jun sur 1500 m

La République de Corée, pays-hôte des Jeux de PyeongChang 2018, obtient son premier titre olympique grâce à la victoire du patineur de vitesse sur piste courte Lim Hyo-jun en finale du 1.500 m, samedi sur la patinoire de Gangneung.

Le Néerlandais Sjinkie Knegt termine deuxième de la finale à 9 concurrents alors que l'athlète olympique de Russie Semen Elistratov empoche le bronze.

C'est la troisième fois qu'un patineur de la République de Corée est sacré sur cette épreuve depuis son introduction en 2002 à Salt Lake City. Le pays hôte aurait pu empocher une deuxième médaille si Hwang Dae-heon, son autre chance de podium, n'avait pas chuté à deux tours de l'arrivée. Il a entraîné avec lui le Français Thibaut Fauconnet, alors qu'il était dans le peloton de tête. Quand au tenant du titre, le Canadien Charles Hamelin, il a été disqualifié.

Getty Images
Lim, six ans après ses triomphes aux JOJ d'Innsbruck 2012

Lim Hyo Jun, qui a établi en finale un nouveau record olympique en 2:10.485, s'était signalé dès la première étape de la Coupe du monde ISU 2017-2018 à Budapest en s'imposant sur la distance, comme sur 1000m. Il ne faut pas non plus oublier qu'Il y a six ans, lors des premiers Jeux olympiques d'hiver de la Jeunesse à Innsbruck, Lim avait, à l'âge de 15, ans remporté la médaille d'or sur 1000 m et l'argent sur 500 m. 

"Je suis stupéfait, c'est incroyable, mais ce n'est pas encore fini. Je vais aussi essayer de donner le meilleur de moi-même dans le relais le 22 février" a dit un Lim fêté par le public de l'arène de Gangneung, qui a poussé un énorme rugissement à l'arrivée de la course.  "Et là, toute ma famille est présente pour m'encourager ! Mais mes parents ne m'ont pas contacté avant ma compétition. Je crois que c'est parce qu'ils avaient confiance en moi du fond de leur coeur, et qu'ils ne voulaient pas me stresser ! Je veux leur envoyer un message : je vous aime et je vous remercie pour votre soutien et pour avoir cru en moi".

Getty Images

"Je suis submergé par les émotions, parce que je gagne dans mon pays. Je voulais véritablement montrer une belle attitude et mes plus beaux efforts, mais mon coach m'a dit "Ne te mets pas trop de pression, mets toi à l'aise". J'ai juste suivi cette direction et c'est ce qui m'a mené à ce résultat !". 

back to top En