skip to content
Date
14 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Escrime , Fédération de Russie

Premier titre olympique au sabre pour la Russie

La Russie a étendu son règne sur le sabre féminin mondial, en décrochant son premier titre olympique féminin par équipes, samedi, dominant la formation ukrainienne, en finale Yana Egorian, déjà médaillée d'or de l'épreuve individuelle, réalisant ainsi le doublé. Les Etats-Unis on pris la médaille de bronze.

Pour la deuxième fois au programme olympique, le sabre dames par équipes ne pouvait échapper aux élèves du maître d'armes français Christian Bauer, tant elles ont dominé l'arme pendant l'olympiade.

Dans une arme où les scores sont souvent serrés et les retournements de situation très nombreux, les championnes du monde en titre n'ont laissé aucune chance aux Ukrainiennes Olga Kharlan, Alina Komashchuk, Olena Kravatska et Olena Voronina en finale.  Yana Egorian, Yuliya Gavrilova et Sofya Velikaya ont remporté les trois premiers relais, et se sont ainsi offert sept touches d'avance (15-8), un écart qu'elles ont fait fructifier à onze touches (35-24), notamment grâce à Yulia Gavrilova.

Getty Images

Les sabreuses de la Volga n'ont finalement jamais tremblé, victorieuses assez facilement (45-30). Même si la méfiance a été de mise jusqu'au bout côté russe, avec Olga Kharlan comme dernière tireuse. 

La troisième place est revenue aux Américaines, emmenées par la double championne olympique Mariel Zagunis (2004, 2008), Dagmara Wozniak, Monica Aksamit et Ibtihaj Muhammad, qui ont battu l’Italie (Rossella Gregorio, Loreta Gulotta, Irene Vecchi, Ilaria Bianco) 45-30 dans la « petite finale ».

« Une joie sans pareil »

Pour Sofia Velikaïa, qui a échoué en finale contre Egorian lundi en individuel, ce titre arrive à point nommé, alors qu'elle disputait à 31 ans ses derniers Jeux Olympiques. « C’est très important que nous ayons toutes gagné », a-t-elle dit. « C’est un bel effort collectif. Quand vous tirez en individuel, vous avez plus de temps. Mais ici, ce ne sont que cinq touches, et vous sortez de la piste, vous devez passer le relais. C’est une joie sans pareil. Je ne peux pas décrire çà avec d’autres mots ». 

Getty Images

L’Ukrainienne Olga Kharlan ne boude pas sa médaille d’argent : « Ca a été un long voyage vers cette médaille, et elle vaut de l’or pour nous. Toute médaille olympique et une médaille d’or ! ».

Pour Christian Bauer : « En tant qu'entraîneur, c'est mon premier titre par équipes. Ce n'est pas que l'individuel n'est pas joli, mais par équipes, c'est le collectif et ça c'est grandiose », a expliqué le technicien français du sabre qui avait déjà élevé au sommet de l'Olympe l'Italien Aldo Montano à Athènes en 2004 et le Chinois Zhong Man à Beijing  en 2008, avant Yana Egorian à Rio.

back to top En