skip to content
Tokyo 2020

Pour Tokyo 2020, la succession d'Usain Bolt est ouverte !

Il y a onze ans, le 20 août 2008, Usain Bolt réalisait à Beijing son premier doublé olympique sur 100 m et 200 m en signant deux records du monde. Il a répété deux fois cet exploit pour parvenir, en comptant les victoires jamaïcaines dans le relais 4 x 100 m, à un total de huit médailles d'or, record absolu en sprint. Aujourd'hui, les prétendants à sa succession sur les deux distances à Tokyo 2020 se bousculent et fourbissent leurs armes.

 
 


En cette soirée du samedi 20 août 2008, le public du "nid d'oiseau" n'a d'yeux que pour Usain Bolt, en finale du 200 m. Quatre jours plus tôt, le sprinter jamaïcain alors âgé de 21 ans, avait électrisé le stade national de Beijing en remportant le 100 m, écartant les bras à 20 m du but en constatant qu'il n'y avait plus personne à ses côtés, passant la ligne d'arrivée en 9 s 69, nouveau record du monde, sous les ovations des 91 000 spectateurs présents, avant de faire un tour d'honneur, ses chaussures dorées dans les mains, en dansant, applaudi à tout rompre !

Le 200 m sera également à lui, et comment ! À la sortie du virage, il est déjà tout seul. Il accélère encore et efface des tablettes le vieux record du monde qu'avait établi Michael Johnson lors des Mondiaux IAAF de Séville en 1999 en 19 s 32. Il jette un œil vers le tableau posé au bord de la piste : 19 s 30 ! Il lève les  bras, s'effondre de tout son dos sur la piste. Nouvelle ovation, nouveau tour d'honneur devant des spectateurs aux anges. La foudre a frappé deux fois sur la piste en tartan. En compagnie de Michael Phelps et de ses huit médailles d'or dans le bassin de 50 m, il est la grande star de ces Jeux de la XXIXe Olympiade.

Getty Images Getty Images
La carrière d'Usain Bolt fera de lui le plus grand sprinter de tous les temps. Et une légende du sport, avec sa décontraction, son sourire, ses interactions avec le public et son geste déjà passé à la postérité, bras gauche et doigt pointé vers le ciel avec le bras droit en arrière, pour simuler un archer prêt à décocher sa flèche, ou juste pour signifier l'éclair du Lightning Bolt.

En août 2009 aux Mondiaux IAAF de Berlin, il gagne le 100 m en 9 s 58 et le 200 m en 19 s 19, deux records mondiaux qui attendent encore d'être battus. Puis il réalise le triplé à Londres en 2012, avec un record olympique sur 100 m (9 s 63), 19 s 32 sur le 200 m et un record du monde dans le relais 4x100 m avec Yoann Blake, Michael Frater et Nesta Carter en 36 s 84, qui reste encore aujourd'hui au sommet des tablettes. Le triplé se répète encore à Rio en 2016. Personne n'avait gagné huit médailles d'or olympiques en sprint avant Usain Bolt, tout comme dans les Mondiaux IAAF : onze titres ! "Allez c'est bon, je suis le plus grand. Je suis comblé. Juste content et fier de moi. C'est devenu réalité, la pression était réelle. Je vois ça comme un accomplissement", dit-il au soir de ses derniers Jeux. Qui le contredirait ? 

Getty images Getty Images
Noah Lyles et Christian Coleman au sommet de la liste

Pour les Jeux de Tokyo 2020, les candidats à la succession d'Usain Bolt sur les deux distances ne manquent pas. De grandes stars du futur ont commencé à se faire un nom sur la route de l'immense défi à relever dans la capitale japonaise, à commencer par l'Américain Noah Lyles. À 17 ans, le sprinter de Gainesville, Floride avait remporté le 200 m des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014, en faisant remarquer que c'était le début du "Show Noah".

Getty Images
Noah Lyles a continué à progresser jusqu'au coup de tonnerre du 4 juillet 2019 sur la piste du stade de la Pontaise à Lausanne où il a remporté le 200 m du fameux meeting Athletissima en 19 s 50, record de la piste, quatrième meilleure performance de tous les temps derrière les 19 s 19 de Bolt, les 19 s 26 de son compatriote Yohan Blake en 2011, et les 19 s 32 de Michael Johnson en 1999. Noah Lyles est aussi très fort sur 100 m (sa meilleure performance est de 9 s 86 lors du meeting de Shanghai en mai dernier) et il a bien évidemment l'intention de doubler les deux distances à Tokyo 2020. "Lorsque j'ai vu les anneaux olympiques à Nanjing en 2014, cela n'a fait que renforcer ma motivation pour participer aux Jeux un jour. Je veux être champion olympique, pas seulement médaillé d'or aux JOJ", a-t-il annoncé.

Getty Images
À ce point de la saison, avant les 17es championnats du monde IAAF qui auront lieu à Doha (Qatar) du 28 septembre au 6 octobre prochain, le patron du 100 m est le compatriote de Noah Lyles, Christian Coleman. Il détient la meilleure performance de l'année en 9 s 81 signée le 30 juin à Palo Alto (Californie). Son meilleur chrono de 9 s 79 réalisé en août 2018 à Bruxelles est la septième meilleure performance de tous les temps. Il a pour objectif de remporter l'or à Tokyo, et également de tenter de se rapprocher du record du monde d'Usain Bolt. "Je ne me sens pas encore à mon sommet. J'ai encore quelques années devant moi pour m'améliorer," dit-il.

Cette année aussi, le sprinter nigérian de 22 ans Divine Oduduru fait une première fois sensation au mois d'avril, dans le championnat universitaire américain (NCAA) à Waco (Texas) en courant en l'espace d'une heure le 100 m en 9 s 94 et le 200 m en 19 s 76. Il s'améliore encore au mois de juin, toujours sur le circuit NCAA à Austin avec des victoires en 9 s 86 et 19 s 73 qui constituent les troisièmes meilleures performances mondiales de la saison. Divine Oduduru s'était fait remarquer à Rio en 2016 en terminant sa série du 200 m sur les talons d'Usain Bolt, son idole, en 20 s 34 avant d'être éliminé en demi-finale. L'an prochain à Tokyo, il pourra espérer faire beaucoup mieux !

Getty Images
Parmi les prétendants aux honneurs sur les deux distances dans la capitale japonaise, il y a toujours le quadruple médaillé jamaïcain aux Jeux Yohan Blake, le plus que trentenaire champion olympique américain du 100 m en 2004, le Canadien Andre de Grasse, vice-champion olympique du 200 m et médaillé de bronze sur 100 m à Rio 2016, et beaucoup d'autres, que l'on verra se battre pour les médailles aux Mondiaux de Doha. La succession d'Usain Bolt est ouverte, et cela s'annonce passionnant. Faîtes vos Jeux !

back to top En