skip to content

Pour l'Américaine Lexie Madigan en route vers Lausanne 2020, les JOJ "sont toujours un rêve"

Lexie Madigan Jeffrey Leopold
Après avoir surmonté une blessure lors de la qualification, la biathlète américaine Lexie Madigan, 17 ans, confie à olympic.org qu'elle se réjouit désormais de réaliser son rêve en concourant aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver de Lausanne 2020.


Es-tu enthousiaste à l'idée de concourir aux JOJ d'hiver de 2020 à Lausanne ?

"J'ai écouté un million d'interviews d'athlètes à l'issue de leurs courses et quand ils déclarent "je n'arrive pas à y croire" ou "je suis sur un petit nuage", ils disent vrai. J'ai toujours l'impression de rêver : j'ai été choisie pour représenter les États-Unis aux JOJ. J'ai hâte de tout vivre, de la cérémonie d'ouverture à la découverte de la nourriture. Lausanne 2020 va être un événement à marquer d'une pierre blanche !"

Que savais-tu des JOJ avant cela ?

"J'ai entendu parler des JOJ pour la première fois lorsque j'ai commencé le biathlon il y a environ cinq ans. Certains de mes amis plus âgés essayaient alors de décrocher une qualification pour les JOJ d'hiver de Lillehammer 2016. Ils étaient mes premiers modèles dans ce sport et je me réjouis d'avoir l'occasion de leur emboîter le pas. Concourir en biathlon pour les États-Unis dans un événement de haut niveau a toujours été mon rêve donc j'ai vraiment hâte d'y participer avec à mes côtés des coéquipiers et des entraîneurs aussi fantastiques."

Lexie Madigan Jeffrey Leopold
Qu'est-ce que cela signifie pour toi de représenter les États-Unis aux Jeux ?

"Être sélectionnée pour concourir aux JOJ est la concrétisation d'un rêve. En grandissant, les Jeux Olympiques ont toujours été dans un coin de ma tête comme un objectif, mais je n'avais pas encore choisi entre la natation, la course, le football ou la gymnastique, je voulais pratiquer tous ces sports ! Depuis, j'ai compris qu'il était réellement impossible de concourir dans dix sports, donc je suis plutôt ravie d'avoir trouvé le biathlon et chanceuse d'avoir fait l'expérience de toutes les choses incroyables qui accompagnent ce sport."

Es-tu déjà allée à Lausanne auparavant ?

"Je ne suis jamais allée à Lausanne, mais j'ai concouru à l'étranger au Festival de biathlon de  Liatoppen de 2016 à 2018, aux Championnats du monde juniors de l'IBU à Otepaa en 2017, à la Coupe juniors de l'IBU, aux Championnats d'Europe juniors en 2018, et aux Championnats du monde juniors à Osrbile en 2019. Je me réjouis de découvrir ce site exceptionnel ainsi que les conditions météorologiques que la Suisse a à offrir !"

L'expérience de concourir et de vivre dans un environnement olympique pendant une semaine est unique. J'ai hâte de partager cette expérience avec mes co-équipiers, mes entraîneurs, les membres de ma famille et mes amis. Lexie Madigan États Unis
Qu'attends-tu avec le plus d'impatience concernant les JOJ ?

"Je suis très impatiente de concourir dans une manifestation unique dans une vie. Les JOJ d'hiver ne se déroulent que tous les quatre ans, aussi suis-je honorée d'y participer et d'avoir été choisie pour concourir à Lausanne. L'expérience de concourir et de vivre dans un environnement olympique pendant une semaine est unique. J'ai hâte de partager cette expérience avec mes co-équipiers, mes entraîneurs, les membres de ma famille et mes amis."

Qu'espères-tu gagner en concourant aux JOJ ?

"Les JOJ réunissent les meilleurs athlètes de chaque pays, donc j'espère acquérir de l'expérience en me mesurant aux autres dans cette compétition acharnée. De plus, j'espère nouer des liens et des amitiés avec les autres concurrents qui pourront durer tout au long de nos carrières en tant que biathlètes."

Quels résultats espères-tu obtenir aux JOJ ?

"Aux JOJ, j'espère concourir au mieux de mes capacités. J'ai concouru dans des compétitions internationales auparavant, donc je me sens bien préparée et prête à tout donner. Les résultats viennent après pour moi, mais je suis vraiment impatiente de montrer au monde que je travaille d'arrache-pied et que je m'entraîne tous les jours."

Jeffrey Leopold
Comment ta qualification s'est-elle déroulée ?

"Aux États-Unis, le processus de qualification a été long, avec trois séries de courses réparties tout au long de l'année. La première série a eu lieu en décembre, et entre cette série et la suivante en mars, j'ai commencé à avoir des problèmes aux mollets. Les médecins m'ont diagnostiqué un syndrome de loge (compartimental) donc ma saison a pris fin après les Championnats du monde juniors de janvier. Cependant, avec les JOJ en ligne de mire, j'ai concouru de nouveau en mars et j'ai fait une compétition décente dans la série, ce qui m'a maintenue dans la course. En août, après la dernière série, l'équipe a été nommée, et j'ai hâte de concourir à l'étranger avec mes nouveaux coéquipiers !"

Comment as-tu commencé le biathlon ?

"Je me souviens clairement avoir vu Dárya Dómracheva à la télévision pendant les Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi et avoir ensuite dit à mes parents que je voulais essayer le biathlon. J'avais 12 ans à l'époque, mais mes parents qui m'ont toujours soutenue ont trouvé un stage de biathlon pas trop loin et m'y ont inscrite. J'ai peut-être fermé les yeux la première fois que j'ai tiré, mais depuis ils ne se sont jamais refermés face à toutes les occasions et expériences vécues grâce à ce sport."

Lexie Madigan Jeffrey Leopold
Qui a eu le plus d'influence sur toi jusqu'ici ?

"C'est mon ancien entraîneur en biathlon, Glenn Jobe, qui a eu la plus grande influence sur moi en biathlon. Il m'a appris tout ce que je sais sur le biathlon, à commencer par la façon de charger mon arme ainsi que des choses avec lesquelles je lutte encore aujourd'hui, comme savoir décrypter les manches à air. Toutes les personnes associées au biathlon ont été encourageantes avec moi, mais Glenn était là dès le premier jour."

Quel a été ton plus grand exploit sportif jusqu'à présent ?

"Mon plus grand exploit en biathlon a été le festival de biathlon à Liatoppen en 2017. J'ai décroché la troisième place ex æquo avec un grand nombre de jeunes filles de 15 ans. Cependant, les athlètes ne peuvent pas être définis par leurs meilleurs résultats, ou leurs moins bons, alors je pense que l'une de mes plus grandes réalisations en biathlon est ma constance, la constance que j'ai dans mes résultats."

Lexie Madiga Jeffrey Leopold
Quels sont tes objectifs à long terme et comment penses-tu que les JOJ vont te permettre de les atteindre ?

"À long terme, je me vois avec un avenir dans le biathlon. J'ai toujours voulu être associée à ce sport de quelque manière que ce soit. La Coupe du monde, et les Jeux Olympiques par la suite, sont mes vrais objectifs et les JOJ sont un formidable tremplin pour moi pour accéder aux grandes ligues. Une partie du biathlon consiste à apprendre comment gérer la pression et l'expérience que je vais acquérir aux JOJ ne peut que m'aider à aller de l'avant."

Quels autres centres d'intérêt as-tu en dehors du biathlon ?

"Si le biathlon exige une grande partie de ma concentration, les cours occupent quant à eux la majeure partie de mon temps. Je suis en terminale au lycée de la Sun Valley Community. Mes journées se déclinent habituellement en entraînement, cours, devoirs, étirements et sommeil. Je vis la vie d'une athlète étudiante donc, pour l'instant, je n'ai pas le temps pour d'autres loisirs … mais j'espère un jour pouvoir apprendre à jouer du ukulélé !"

back to top En