skip to content
Date
31 oct. 2007
Tags
Actualités Olympiques

Pour faire le portrait d’une légende de la route


Prenez une femme qui réussit dans un sport où les figures masculines prédominent
Avec un œil sur la montre
Une capacité à tourner en ellipse
À affronter les terrains accidentés
Connue pour sa soif de vaincre
La plus titrée de sa discipline
Médaillée d’or aux championnats du monde
Détentrice de records du monde
À plusieurs reprises vainqueur du Tour de France
Toujours dans le circuit
…. et championne olympique
Elle fête aujourd’hui ses 49 ans
Si vous n’avez pas trouvé l’athlète qui se cache derrière ce portrait
Eh bien lisez vite la suite !
 
Une force de caractère
On ne peut le nier, la Française originaire d’Annecy, ville proche de la célèbre station d’Albertville, est un petit brin de femme qui n’a pas froid aux yeux. D’abord attirée par le ski alpin, elle finit par préférer le vélo sur route, piste et VTT. À 21 ans elle décroche un premier titre national sur route et dès lors enchaîne courses nationales, championnats de France, Tour de France, championnats du monde, records du monde et Jeux Olympiques. À 25 ans elle est pour la cinquième année de suite championne de France de poursuite sur piste ; à 31 ans elle décroche sa troisième victoire consécutive dans le Tour de France; à 34 ans elle participe pour la première fois à une compétition de VTT et la gagne ; à 37 ans elle remporte le championnat du monde sur route et le contre-la-montre; à 42 ans elle bat le record du monde de l’heure (45,094 km) ; à 48 ans elle prend la première place dans plusieurs courses nationales sur route et termine septième de la coupe du monde. Parallèlement à sa carrière sportive, elle a effectué de brillantes études : baccalauréat scientifique, maîtrise en gestion d’entreprise et diplôme supérieur en droit et économie du sport. Un bagage qui l’a certainement aidée à développer sa gamme de produits naturels de soins corporels. Petite par sa taille, mais grande par l’énergie et la détermination qu’elle déploie dans ses activités, elle ne s’investit jamais à la légère.
 
Un moral d’acier
Faisant son entrée aux Jeux Olympiques en même temps que le cyclisme féminin en 1984 à Los Angeles, elle est bien décidée à y faire sa place : elle finit sixième de la course sur route individuelle. À Séoul en 1988, diminuée par d’anciennes blessures, elle prend la 21e place du classement. Aux Jeux de Barcelone en 1992, elle monte sur la deuxième marche du podium dans l’épreuve sur route individuelle. L’édition suivante en 1996 marque sa consécration olympique : à Atlanta, grâce à sa volonté et son expérience, elle est championne olympique dans l’épreuve de course sur route individuelle et remporte également la médaille d’argent dans le contre-la-montre individuel. En 2000, elle repart de Sydney avec une médaille de bronze dans le contre-la-montre individuel. Pour sa sixième participation aux Jeux, à Athènes en 2004, à 46 ans, elle termine 14e du contre-la-montre individuel et 10e de la course sur route individuelle.
 
Un cœur d’or
Professeur de sport depuis 1987 et conseillère technique nationale de cyclisme depuis 1991, elle aime partager sa grande expérience avec les plus jeunes. Marraine d’associations telles que Le secours populaire français, La ronde de l’espoir (lutte contre le cancer), L’enfant a des droits, elle soutient les personnes en difficulté. Proche de la nature et de la montagne, elle aime s’y ressourcer.


Force de caractère, moral d’acier et cœur d’or : oui, c’est tout ça Jeannie Longo-Ciprelli !



back to top En