skip to content
Aleksandr Vladimirovitch Popov Getty
Date
26 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Natation

Popov, l’indétrônable tsar du bassin


Le nageur russe Aleksandr Popov a effectué des débuts olympiques explosifs à Barcelone 1992 où il a gagné deux médailles d’or individuelles aux 50 m et 100 m nage libre, ainsi que deux d’argent en relais. Quatre ans plus tard, lorsqu’il débarque à Atlanta, il est devenu sans coup férir le roi des bassins, connu dans le monde entier. Pour beaucoup d’observateurs, il est quasiment imbattable dans ses épreuves de prédilection.

C’est d’autant plus remarquable que, quand il était jeune, Popov avait peur de l’eau et qu’il n’a commencé à nager qu’à l’âge de 8 ans. Mais il est tout de suite devenu évident qu’il est vraiment dans son élément. Dans les quatre ans qui suivent Barcelone, le Russe reste invaincu sur 50 m et 100 m nage libre dans tous les grands championnats et, à la veille des Jeux d’Atlanta, il déclare lui-même que personne ne peut le battre.

Seul un homme semble être en mesure de le menacer, l’Américain Gary Hall. Leur mano a mano dans le 100 m est un modèle de suspense, Popov se propulsant en tête d’entrée avant d’être rejoint par Hall qui bascule en pole position. Le Russe réagit et les deux hommes sont au coude à coude jusqu’aux derniers 10 mètres, où le champion en titre prend légèrement l’avantage. Il gagne par une marge de 7 centièmes et devient le premier nageur à conserver son titre du 100 m nage libre depuis Johnny Weissmuller en 1928.

Trois jours plus tard, les deux rivaux se retrouvent pour la finale du 50 m. Une fois encore, la course est extrêmement serrée, mais c’est à nouveau Popov qui prend l’ascendant en obtenant l’or, cette fois pour 13 centièmes de seconde.

Popov, l’indétrônable tsar du bassin Getty

Popov ajoute deux médailles d’argent supplémentaires en relais à sa collection pour parachever des Jeux une nouvelle fois fructueux. Un peu plus tard, cette année-là, sa carrière est à deux doigts de s’arrêter dans des circonstances dramatiques, lorsqu’il est poignardé par un marchand ambulant. Opéré d’urgence, il réussit une guérison incroyable, et tout aussi remarquable, il est de retour dans le bassin aux championnats d’Europe de 1997 où il conserve ses couronnes du 50 m et du 100 m ! Dans la foulée, il remporte une médaille d’argent sur 100 m nage libre aux Jeux Olympiques de Sydney 2000, avant de terminer sa carrière, à l’âge de 32 ans, par une ultime participation olympique à Athènes 2004.

PPopov, l’indétrônable tsar du bassin Getty
back to top En