skip to content
@Adamstories
Développement durable

Pollution des océans : un combat qui vaut qu'on se jette à l'eau

L'ambassadeur du CIO pour la campagne "Océans propres", Mike Dawson, lequel a participé à deux reprises aux Jeux Olympiques en canoë slalom, tente actuellement de descendre le fleuve Kwanza, un dangereux cours d'eau africain, utilisant son expédition pour sensibiliser la population aux effets dévastateurs des déchets marins en Angola et dans le reste du monde. 

Ce défi audacieux s'inscrit dans le cadre du partenariat conclu par la Fédération internationale de canoë (ICF), le CIO et ONU Environnement en faveur de l'initiative "Océans propres", laquelle a pour ambition de sensibiliser davantage à la problématique des déchets marins et d'adopter des mesures visant à remédier aux lacunes dans la gestion de ces déchets.

Deux précédentes expéditions organisées sur ce fleuve angolais ont échoué – dont une menée par Mike Dawson en personne. Pour cette nouvelle tentative, à la tête d'une expédition internationale composée de plusieurs canoéistes, Mike Dawson va parcourir 2 500 km sur le Kwanza, le quatrième plus grand fleuve africain. Les membres de l'expédition vont devoir affronter de dangereux rapides dans certaines des gorges les plus reculées du continent, avec des dénivelés de près de 30 m au kilomètre. Ils seront suivis par une équipe de tournage qui réalisera un documentaire afin de sensibiliser la population mondiale aux effets négatifs de la pollution, tout en lui faisant découvrir la diversité naturelle et culturelle de l'Angola.

@Adamstories

"Mes expéditions en canoë m'ont offert une occasion unique d'explorer certains des fleuves et des sites les plus magnifiques de la planète", a confié Mike Dawson. "Dans le même temps, elles m'ont permis de constater les dommages que nous causons à notre environnement en le polluant et en le détruisant. Nous devons faire changer les choses. Il n'y a rien de plus triste que de pagayer au milieu d'innombrables déchets sur un cours d'eau lointain et sauvage."

Selon les Nations Unies, près de 13 millions de tonnes de matières plastiques finissent dans nos océans chaque année. Consciente de ce défi, l'ICF étudie l'adoption de mesures avant-gardistes afin de garantir une pratique écologiquement viable du canoë partout dans le monde. En étant acteur du changement dans ce domaine, l'ICF espère inciter d'autres Fédérations Internationales à rejoindre la campagne.  

@Adamstories

"Nous sommes extrêmement heureux de nous être associés à Mike et à l'ICF afin de sensibiliser la population à la problématique de la pollution marine", a déclaré Michelle Lemaitre, responsable de la durabilité au CIO. "Le CIO est déterminé à encourager l'adoption de mesures concrètes au sein du Mouvement olympique, et des actions de ce type sont un formidable moyen de tirer parti du pouvoir et de l'influence de notre Mouvement. L'ICF est l'une des neuf Fédérations Internationales à s'être engagées en faveur de la campagne "Océans propres" jusqu'ici. Nous espérons que beaucoup d'autres suivront."

back to top En