skip to content
Date
16 avr. 2018
Tags
Olympism in Action Forum
Olympism in Action Forum

Plus que des médailles, une franche camaraderie aux Jeux Olympiques

Vanessa James a rejoint l'équipe française de patinage artistique via le Canada, les Bermudes et les États-Unis. Morgan Cipres est un patineur français aguerri en individuel et en couple. Aujourd'hui, tous deux forment le duo olympique à suivre.

#Unitedby

En prélude au "Forum Olympisme en action" à Buenos Aires (5-6 Octobre 2018), nous mettons en avant des groupes ou des personnes qui, inspirés par la capacité du sport à contribuer à l'édification d'un monde meilleur, ont tiré parti de leurs initiatives afin de lancer des projets et programmes qui changent le cours des choses.

Écoutez leurs récits.
How we do

Ainsi que l'a déclaré Vanessa James : "J'ai commencé le patinage quand ma famille a déménagé aux États-Unis. Avant cela, ma sœur et moi jouions au tennis. Une année, alors que nous allions patiner pour Noël après avoir regardé les Jeux Olympiques, ma sœur a décidé qu'elle voulait faire du patinage en compétition. Nous sommes jumelles et nous faisons absolument tout ensemble donc nos parents nous ont inscrites. Nous avons finalement dû choisir entre le tennis et le patinage artistique et nous avons décidé : "Nous ne faisons plus de tennis, le patinage, c'est notre truc". Voilà comment tout a commencé. Ma sœur faisait de la danse sur glace et je faisais du patinage en individuel, puis en couple et me voici ici aujourd'hui."

Morgan Cipres a, pour sa part, commenté : "Aux mondiaux juniors, plusieurs entraîneurs ont dit à mon entraîneur : 'Ce garçon devrait concourir en couple car il est un peu plus grand que les autres patineurs individuels et on voit qu'il est solide sur la glace – il pourrait être bon'. Mais nous n'avions pas de longue tradition de couple en patinage avant cela en France. Je me suis dit : 'Peut-être que je devrais essayer, juste pour voir comment ça se passe … et nous verrons'. Mais j'étais déjà un concurrent dans l'âme, je ne voulais pas patiner 'juste pour m'amuser'. Donc j'ai dit : 'Si je le fais, je le fais jusqu'au bout'. Mon rêve était de participer aux Jeux Olympiques."

Vanessa : "J'ai 30 ans donc je vous laisse imaginer depuis combien de temps je pratique ce sport. J'ai commencé à l'âge de 11 ans, donc depuis 18 ans maintenant, je ne me suis jamais arrêtée, je n'ai jamais abandonné ni arrêté de croire en moi. Je savais que j'y arriverai un jour et les jeunes compétiteurs devraient être conscients qu'ils le peuvent aussi. L'âge n'est pas une limite. Si votre corps et votre volonté sont au rendez-vous, continuez à travailler."

CIO / Huet, John

Morgan : "Comme je l'ai dit, quand j'étais enfant, je rêvais de participer aux Jeux Olympiques. J'ai concouru à Sotchi et aujourd'hui je rêve d'une médaille. Nous souhaitons toujours plus et c'est le problème. Peut-être qu'après avoir décroché une médaille, je ne saurai pas si je veux plus car – à part la médaille – cela reste une formidable expérience d'être juste ici."

Vanessa : "Lorsque nous nous concentrons sur les médailles, les victoires et les résultats, nous oublions que c'est un honneur d'être ici. Or je pense que c'est la chose dont il faut se souvenir et sur laquelle se concentrer. Nous devrions nous sentir libres de réaliser des performances car c'est un honneur d'être ici et mettre le reste de côté. Je pense que les résultats suivront."

Morgan : "Au village olympique, tout ce qui est politique, tout ce qui se passe dans le monde s'arrête et nous pouvons nous concentrer sur ce que nous avons à faire en tant qu'athlètes. Il est énormément question de partage, on échange des épinglettes, les personnes s'asseyent avec d'autres personnes qu'elles ne connaissent pas, et ne savent même pas si elles sont du même pays ou de pays différents. Tout le monde est uni et nous sommes proches les uns des autres. Que tout s'arrête autour de vous est appréciable car vous êtes dans une bulle en tant qu'athlètes et le sport et la sportivité sont de merveilleuses expériences."

Vanessa : "Je pense que patiner à ce niveau nous a permis d'inspirer de nombreux enfants de cultures différentes, partout dans le monde. Cela permet de se débarrasser un peu du stress car nous savons que ce que nous faisons est plus important que nos résultats – nous sommes une source d'inspiration et avons une incidence sur la vie de tout un chacun. Bon nombre de personnes nous envoient des messages sur Facebook en nous disant : "Vous avez illuminé ma journée" et "Nous regardons tout le temps vos vidéos". C'est émouvant que les personnes nous suivent et que ce que nous faisons change réellement le cours des choses."

Morgan : "Nous sommes vraiment fiers de ça. Nous sommes juste des êtres humains, des personnes normales, mais nous essayons de faire quelque chose de bien, de marquer l'histoire et notre passion se transmet aux personnes qui nous suivent. Je pense que les personnes sont heureuses de suivre notre sport car elles peuvent voir que nous donnons le meilleur de nous-mêmes tous les jours. C'est important pour le monde de savoir qu'il n'y a pas de secret pour obtenir le succès. Si vous croyez en votre objectif, vous allez l'atteindre."

back to top En