skip to content
Date
19 déc. 2014
Tags
Rio 2016 , Actu CIO

Plus de 240 000 dossiers de volontaires déposés pour Rio 2016

Le recrutement des 70 000 volontaires nécessaires au bon déroulement des jeux Olympiques à Rio en 2016 est en bonne voie. Plus de 240 000 personnes ont pris part à la première phase de la procédure de sélection qui comprend un exercice en ligne et une évaluation linguistique. Les interviews des candidats sélectionnés commenceront au début de l’an prochain. 


« L’exercice en ligne est une façon de prendre contact avec les candidats et de leur faire comprendre ce à quoi ressemblera le travail aux Jeux de 2016 à Rio. » explique Flavia Fontes, directrice du programme des volontaires de Rio 2016. « C’est une manière divertissante d’en savoir plus sur les Jeux tout en nous permettant de mieux les connaître également. »

Des candidats du monde entier ont déposé leur dossier pour devenir des volontaires de Rio 2016, les premiers Jeux Olympiques à se tenir en Amérique du Sud. Les Brésiliens représentent 60 pour cent des 242 757 dossiers et les autres sont originaires de 191 pays. Les États-Unis, la Russie, la Chine et la Grande-Bretagne, qui ont tous organisé récemment leurs propres éditions des Jeux, enregistrent le plus fort contingent de personnes intéressées, ce qui reflète les expériences positives qui ont été celles des volontaires par le passé.

L’origine multiple des volontaires de Rio 2016 garantiront que ces Jeux Olympiques seront bien une manifestation internationale, indique Fontes, qui ajoute : « Nous nous félicitons de ce résultat. Le nombre de candidats démontre l’envie des gens de participer aux Jeux et indique que l’esprit de volontariat est vivant au Brésil. Le nombre de nationalités, de tranches d’âge et d’origines diverses donnent sa réalité à la diversité que nous recherchons. Les Jeux sont pour tous et le programme des volontaires en est déjà la preuve. »

Les candidats sélectionnés auront, d’une manière générale, la possibilité de maîtriser de nouvelles compétences et bénéficieront d’un cours d’anglais d’un an en ligne sans oublier la formation spécifique à la tâche à laquelle ils seront affectés.

 

back to top