skip to content
Date
23 mars 2007
Tags
Actu CIO

Pleins feux sur Shan Zhang !


Elle a à son actif deux éditions des Jeux, une médaille d’or, un nouveau record olympique et un exploit qui restera dans les annales. Qui est-ce ? L’athlète chinoise Shan Zhang, médaillée d’or à Barcelone en 1992 après avoir remporté l’épreuve de tir de skeet mixte; un grand moment dans l’histoire des Jeux et dans celle des femmes qui, à l’occasion de son anniversaire, mérite d’être détaillé.



Une première et une dernière dans l’histoire du tir !
Qui aurait pu croire que Shan Zhang, originaire de la province du Sichuan, soit la première et la dernière femme à remporter une épreuve de tir mixte à Barcelone en 1992 ?
La chinoise n’en est pourtant pas là à sa première victoire : Elle a déjà à son actif deux médailles d’or aux mondiaux quand vient la consécration olympique. Nous sommes en août 1992, au champ de tir olympique de Mollet del Vallès à Barcelone, pour la finale de l’épreuve de skeet 125 cibles mixte. L’environnement présente de nombreuses innovations destinées à la première retransmission en direct : tribune de 1000 places, moniteurs de contrôle de l’impact de la balle, diverses caméras... Au-delà des innovations techniques, l’épreuve de tir de Barcelone connaît une première : une femme remporte une épreuve mixte. Avec un score de 223 points, Shan Zhang établit un nouveau record olympique. Elle gagnera encore une médaille d’or et trois d’argent aux mondiaux de 1998, 1999 et 2001 et prendra la huitième place aux Jeux de Sydney.



Le tir au féminin
Présent aux Jeux Olympiques dès 1896, le tir se divise en quatre groupes : fusil, carabine, pistolet et cible mobile. Dans les épreuves du fusil, les adversaires s’opposent en tirant sur des plateaux lancés dans différentes directions. Dans celles de carabine et de pistolet, les tireurs visent chacun des cibles à une distance de 10, 25 et 50 mètres.
Il faut attendre les Jeux de Mexico en 1968 pour voir des femmes concourir, mais seulement dans des épreuves mixtes. Mexique, Pérou et Pologne présentent alors chacun une athlète. À Los Angeles en 1984, des épreuves strictement féminines sont introduites. Dès cette date, le nombre d’épreuves et d’athlètes féminines ne cesse d’augmenter. Seules les épreuves de skeet et de fosse, épreuves en fusil de chasse, restent alors mixtes. C’est dans ce contexte que Zhang réussit l’exploit d’être la première et la dernière femme à remporter une épreuve mixte. En effet, après les Jeux de Barcelone, la Fédération internationale de tir supprime la mixité. Le premier record olympique de skeet strictement féminin est alors établi par Zemfira Meftakhetdinova lors des Jeux de Sydney.



Les Jeux Olympiques au féminin
Les femmes sont d’ailleurs toujours plus nombreuses à participer aux Jeux et prennent part à un nombre croissant de sports et d’épreuves. Les Chinoises illustrent bien cette tendance : Dès 1992, elles sont plus nombreuses que leurs homologues masculins à participer à la manifestation olympique. Elles représentent 52,24% des athlètes chinois à Barcelone, 62,75% à Atlanta, 66,42% à Sydney et 64,58% à Athènes. 128 athlètes féminines supplémentaires participeront en outre aux prochains Jeux, à Beijing en 2008.



Peur de rien
Ni le fait de pratiquer un sport dans lequel on manipule des armes à feu, ni celui de venir d’une petite ville de province chinoise n’ont empêché Shan Zhang d’affronter la cible, d’établir un nouveau record olympique et d’imprimer un fort impact à l’histoire sportive et olympique.






Profil
  En savoir plus sur le tir
Tags Actu CIO
back to top En