skip to content
PyeongChang 2018 Snowboard Crossing Getty Images
PyeongChang 2018

Pierre Vaultier impérial en finale du snowboard cross, comme à Sotchi en 2014 !

Le Français Pierre Vaultier conserve son titre du snowboard cross, jeudi sur le parcours du Phoenix Park, en passant toute la finale en tête. Exactement comme quatre ans plus tôt à Sotchi. Il devance l'Australien Jarryd Hughes et l'Espagnol Regina Hernandez, qui remporte la troisième médaille de l'Espagne aux Jeux d'hiver !

Tout peut arriver en snowboard cross ! Le champion olympique en titre, champion du monde 2017, actuel leader de la Coupe du monde Pierre Vaultier est tombé en demi-finale. Mais il n'a pas été le seul. Il s'est donc relevé, et après que les Australiens Alex Pullin et Jarryd Hughes aient passé la ligne d'arrivée, il est arrivé en roue libre en troisième position afin de gagner sa place en finale ! 

Snowboard Cross Pierre Vaultier (Getty Images)

Premier des qualifications, à l'aise en 1/8e, vainqueur de son quart, il a donc failli tout perdre. "Mais j'ai une bonne étoile. Un coup de malchance transformé en coup de chance inattendu! Mon coach m'a alors dit : "Il ne peut plus rien t'arriver, tu fracasses le run final et personne ne pourra plus rien dire. Eh bien, ça a été le cas!", a-t-il dit à chaud, au bord des larmes. 

En effet, après cet avertissement sans frais, il n'y a pas photo en finale. Le champion français avale les virages relevés, les modules et les énormes sauts du parcours du Phoenix Park en tête du départ à l'arrivée. Aucun des cinq autres concurrents de cette explication pour le podium ne réussit à approcher sa planche.  

"Je suis au bord des larmes depuis que j'ai passé la ligne d'arrivée" 

Les choses se décantent assez rapidement, puisqu'il y a trois chutes à l'arrière, et seuls l'Australien Jarryd Hughes et l'Espagnol Regina Hernandez peuvent continuer à chasser derrière Vaultier. Il s'autorise un magnifique saut final avant de passer la ligne bras levés. Comme l'Américain Seth Wescott en 2006 et 2010, Pierre Vaultier devient double champion olympique de sa discipline.  

Snowboard Cross Jarryd Hughes (Getty Images)

Il s'était imposé à Sotchi 2014 avec une attelle au genou, seulement deux mois après s'être blessé (déchirure du ligament croisé antérieur du genou droit) et avait qualifié sa victoire de miraculeuse. Il n'en a rien été cette fois. En pleine forme, en pleine confiance à 30 ans, il partage désormais avec Seth Wescott l'or du Snowboard Cross apparu au programme en 2006 à Turin. 

"Ce n'aurait pas été opportun de partir derrière. Certes, dans ce cas on peut prendre l'aspiration, mais ça n'était pas ma stratégie. Je suis du genre à frapper", dit encore le Français. "La journée s'achève très bien. C'est une belle deuxième médaille d'or. J'ai du mal à dire ce que je ressens, je suis au bord des larmes depuis que j'ai passé la ligne d'arrivée. Ce sont de grosses émotions", saluant aussi son épouse ancienne snowboardeuse estonienne Kadri "qui mène la barque avec mes deux enfants, et sans qui je ne serais pas là." Gourmand, il dit aussi : "Et ça n'est pas fini. Il y a encore le globe de cristal FIS à aller chercher en fin de saison." Il l'a déjà gagné cinq fois, en 2008, 2010, 2012, 2016 et 2017.  

Regina Hernandez sur le podium pour l'Espagne, 26 ans après ! 

Jarryd Hughes termine avec la médaille d'argent. Regina Hernandez, en bronze, remporte la troisième médaille de l'Espagne aux Jeux d'hiver après Francisco Fernandez Ochoa (or en slalom, Sapporo 1972) et sa petite soeur Blanca (bronze en slalom, Albertville 1992).  

Snowboard Cross Regina Hernandez (Getty Images)

Il s'en est même fallu de peu qu'Hernandez décroche l'argent, battu d'un cheveu (11/100e de seconde) par Hughes. "C'est quelque chose d'incroyable, c'est un rêve devenu réalité", s'est réjoui le rider de 26 ans. "Je ne sais pas quelle répercussion cela va avoir en Espagne, mais j'espère que ça va faire bouger les choses parce que nous sommes un sport minoritaire et j'espère que les gens commenceront à en savoir plus sur ce sport si incroyable et dans lequel l'Espagne a un excellent niveau à l'échelle mondiale. Nous sommes trois dans l'équipe nationale, dont deux sont dans le Top 10 mondial, et l'autre dans le Top 20. C'est-à-dire que nous avons un excellent niveau." 

Quant à Jarryd Hughes, qui remporte la troisième médaille de l'Australie à PyeongChang 2018, il se dit très, très heureux. "C'était une grande course et ça a été long! Spécialement après que j'ai dû faire un second run en qualifications. C'était un peu déroutant. Mais réussir à signer le 4e temps m'a mis en confiance. Et maintenant, je fais pouvoir fêter ça avec ma famille et mes amis. Je pense que c'est tout simplement géant de voir que tout ce travail a payéet que les bonnes choses se sont concrétisées !"

Snowboard Cross Getty Images
back to top En