skip to content
Pierre Brunet et Andrée Joly IOC
Date
31 janv. 1924
Tags
Chamonix 1924 , Patinage artistique , France , Actu CIO

Pierre Brunet et Andrée Joly, un couple de légende

« De l’avis des compétences, jamais concours pour couples ne fut plus beau ni plus difficile à juger, en raison de la qualité des compétiteurs en présence. Plusieurs couples se virent de ce fait placés à égalité de points par plusieurs juges et le classement fut déterminé par la note d’exécution qui l’emporta, d’après le règlement envisagé, sur la note de composition. » Ainsi Frantz Reichel résume-t-il dans le rapport officiel la compétition de couples disputée devant un nombreux public le 31 janvier 1924.

Sur la note d’exécution, le couple autrichien formé par Helen Engelmann et Alfred Berger remporte la médaille d’or devant les époux finlandais Ludowika et Walter Jakobsson et le duo nouvellement formé par Pierre Brunet et Andrée Joly.

IOC

Les deux français se rencontrent quelque mois plus tôt au Palais des Glaces de Paris alors qu’ils gagnent chacun de leur côté le titre de champion de France individuel. Pierre propose à Andrée de concourir ensemble dans les épreuves de couple, et les voilà en compétition à Chamonix; déjà, ils innovent sur la glace et multiplient les figures inédites, sans doute trop aux yeux des juges qui leur donnent la troisième place.

Après cette première grande compétition internationale, Pierre et Andrée deviennent le meilleur et le plus célèbre couple de patinage artistique au monde, ainsi que des pionniers dans leur discipline, la faisant progresser en inventant notamment le « patinage en miroir », le porté à une main, le saut de l’ange ainsi que de nombreuses pirouettes. Andrée brise par ailleurs les conventions alors en vigueur en chaussant des patins noirs (et non blancs), comme son partenaire.

IOC

S’alignant une année sur deux dans les championnats du monde, ils remportent le titre quatre fois consécutivement en 1926, 1928, 1930 et 1932. Aux Jeux de Saint-Moritz 1928, leur brillante prestation leur vaut la médaille d’or. Ils conservent leur titre quatre ans plus tard à Lake Placid en tant que « Brunet-Brunet » après avoir convolé en justes noces en 1929.

Trois Jeux disputés, trois fois sur le podium, ils passent ensuite professionnels puis s’installent aux Etats-Unis, deviennent entraîneurs et forment de nombreux champions comme les Américains Carol Heiss championne olympique en 1960, Dorothy Hamill médaillée d’or en 1976 et Scott Hamilton vainqueur de la compétition des JO de Sarajevo 1984.
back to top En