skip to content
Date
11 août 1932
Tags
Los Angeles 1932 , Gymnastique artistique , Actu CIO

Pelle réalise un doublé en gymnastique

La performance d’István Pelle aux Jeux Olympiques de 1928 ne laissait pas présager qu’il allait s’engager sur le chemin de la gloire.


Le gymnaste hongrois avait en effet terminé loin des places d’honneur à Amsterdam et il passait difficilement pour un futur champion olympique. Mais la chance de Pelle va tourner deux ans plus tard aux championnats du monde de 1930, où il obtient le titre à la barre fixe à 23 ans.

À Los Angeles, profitant en partie du fait que plusieurs des meilleurs gymnastes du monde se sont abstenus, il continue à graver son nom dans le marbre olympique.

Pour la première fois, des compétitions individuelles aux différents agrès sont organisées, ainsi que des épreuves de saut acrobatique, de grimper à la corde et de massues indiennes. Autre nouveauté, rompant avec la tradition, les scores de la compétition par équipes sont distincts de ceux des épreuves individuelles. Selon le rapport officiel, « l’innovation de compétitions individuelles à la barre fixe, aux barres parallèles, au cheval d’arçons, aux anneaux et aux sauts de cheval a été très appréciée par les participants et les officiels ».

C’est dans l’une de ces épreuves, le cheval d’arçons, que Pelle décroche le premier de ses deux titres, le second provenant des exercices au sol. Il remporte aussi deux médailles d’argent, et seul le sensationnel Italien Romeo Neri, l’homme aux trois médailles d’or, l’empêche d’être le gymnaste d’exception des Jeux.

Pelle ne parviendra pas à poursuivre sur sa lancée lors des Championnats du monde de 1934 organisés à Budapest, sa ville natale, et il connaîtra une nouvelle désillusion en 1936 aux Jeux de Berlin, en ne se montrant pas à la hauteur de sa réputation.

Quoi qu’il en soit, son total de 41 titres hongrois obtenus aux différents appareils constitue un record impressionnant. Il brillera même en dehors de la scène sportive en terminant ses études avec un doctorat de droit en poche.

Après la Seconde Guerre mondiale, il quittera la Hongrie pour parcourir le monde comme chanteur et violoniste, avant de se fixer en Argentine où il mourra à l’âge de 78 ans.

back to top En