skip to content
Relais de la flamme olympique Rio 2016 - Jour 81 Rio 2016/André Luiz Mello

Pelé se joint au relais de la torche olympique

De grands noms du sport brésilien se sont relayés pour porter la flamme olympique tout au long de son voyage à travers l’état de São Paulo, à deux semaines de Rio 2016.

Arrivée à Santos le 22 juillet, la torche a été transmise au « roi du football » en personne, au musée Pelé.

Le triple champion du monde est apparu au balcon, arborant fièrement la médaille de l’ordre olympique décernée par le Comité International Olympique.

« Je tiens à vous remercier car une telle opportunité ne se présente pas tous les jours, a déclaré l’ancien footballeur. En avant, le Brésil ! »

Avant d’atteindre Santos, la flamme olympique est passée par la ville d’Itu.

L’ancien boxeur olympique Rogério de Brito, qui avait débuté sa carrière en ramassant des papiers dans la rue, a pris part au relais.

« J’ai fait un peu d’athlétisme, mais grâce à la boxe, j’ai pu voyager à travers le monde. C’est dans cette discipline que je me suis véritablement épanoui », explique l’intéressé.

« Je n’aurais jamais cru que je serais un jour sélectionné pour les Jeux Olympiques. Finalement, j’ai pris part à deux éditions. »

L’entraîneur de l’équipe de plongeon Fernando Ribeiro, qui a lui-même participé à Melbourne 1956, a également porté la torche à travers la ville. De son côté, Magic Paula, l’une des légendes du basketball au Brésil, a apporté sa contribution à Jundiaí.

Relais de la flamme olympique Rio 2016 - Jour 80 Rio 2016/Marcos de Paula

« Je pensais avoir tout vu, mais j’ai ressenti des choses très fortes », a déclaré l’intéressée.

« En descendant du bus, je me suis mise à pleurer. C’est ici, à Jundiaí, que j’ai vraiment commencé à jouer au basket. C’est aussi à cette époque que j’ai été appelée en équipe nationale. Porter la flamme olympique dans cette ville signifie beaucoup pour moi. »

Vendredi 22 juillet, la flamme olympique est montée au-dessus de São Vicente grâce au célèbre funiculaire, avant que Leandro Guilheiro, médaille d’argent de judo, ne reçoive une véritable standing ovation durant son parcours à travers les rues de Vila Belmiro.

Relais de la flamme olympique Rio 2016 - Jour 81 Rio 2016/Marcos de Paula

Le tireur Felipe Wu a, pour sa part, interrompu sa préparation pour Rio 2016, le temps de mener la flamme dans Guarujá.

« L’entraînement est la clé de tout. Je pense être capable de rapporter une médaille au Brésil », a-t-il confié à cette occasion.

Le 23 juillet, la torche est passée par Guarulhos, São Caetano do Sul et Santo André avant de faire escale à São Bernardo do Campo. Au cours de ce périple, quelques-uns des plus grands noms de l’équipe olympique brésilienne se sont passé le flambeau.

Champion olympique et champion du monde aux anneaux, Arthur Zanetti est le premier latino-américain à avoir remporté l’or olympique dans l’une des disciplines de la gymnastique artistique.

Diego Hipolito, le seul représentant de la gymnastique artistique brésilienne à Pékin en 2008, a porté la flamme dans São Bernardo do Campo.

Tout au long du parcours, le public a pu apprécier les activités sportives et les manifestations culturelles qu’il s’est vu proposer. La flamme olympique a ensuite rejoint la ville de São Paulo, dernière capitale d’état avant Rio de Janeiro.

Une foule compacte était présente pour accueillir la flamme au musée Ipiranga, avant que celle-ci ne poursuive sa route devant le monument de l’indépendance du Brésil.

Surnommé « le Neymar du tir à l’arc » et médaillé d'argent aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Nanjing, Marcus Vinícius d'Almeida (18 ans), fait partie des athlètes qui ont eu la chance de porter la torche à travers la ville. Le jeune prodige n’a qu’une idée en tête.

Relais de la flamme olympique Rio 2016 - Jour 83 Rio 2016/Fernando Soutello

« Nous n’avons qu’un seul objectif : faire de notre mieux. Si nous y parvenons, nous avons de grandes chances de remporter des médailles. »

« À 12 jours du début de la compétition, l’émotion est à son comble. Nos archers doivent être prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire honneur au Brésil. »

Le relais de la flamme olympique de Rio 2016 compte trois partenaires de présentation : Coca-Cola, partenaire TOP mondial, qui poursuit son soutien de longue date au relais de la flamme olympique, et les partenaires locaux Bradesco et Nissan. Pour en savoir plus, visitez le site internet de Rio 2016.

back to top En