skip to content
Date
07 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Judo , Argentine , Fédération de Russie

Paula Pareto ouvre le compteur olympique de l’Argentine en judo !

L'Argentine Paula Pareto, championne du monde 2015, a décroché le tout premier titre olympique de judo de son pays samedi sur le tatami de l’Arena Carioca 2, en s'imposant en finale des -48 kg contre la Sud-Coréenne Jeong Bok-yeong. Chez les homes en -60 kg, le Russe Beslan Mudranov a battu le Kazakh Yeldos Smetov pour l’or.

Première médaillée de l'histoire du judo argentin à Beijing en 2008 (bronze), souvent placée dans les grands championnats, Paula Pareto atteint la consécration à 30 ans, un an après sa conquête du titre mondial. Elle a pris les devants en finale sur un waza-ari et a su gérer son avance pour s'imposer face à la Sud-Coréenne Jeong Bok-yeong, bien aidée par les bruyants supporters argentins présents dans les gradins de l'Arena Carioca 2.

Getty Images

« J’ai beaucoup rêvé de ce moment et je suis ravie d’avoir partagé ça avec tant de gens. J’ai commencé doucement mais je me suis améliorée au fur et à mesure et je suis très heureuse d’avoir battu une adversaire si forte ! Je n’ai pas de plans dans l’immédiat. Pour le moment, je veux juste oublier le judo ! », a déclaré Paula Pareto.

Les deux médailles de bronze ont été obtenues par la Japonaise Ami Kondo et la Kazakh Otgontsetseg Galbadrakh. La tenante du titre brésilienne Sara Menezes a été dominée en quarts de finale par la Cubaine Dayaris Mestre Alvarez.

Getty Images

Beslan Mudranov s’impose en 60kg hommes

Chez les hommes, le Russe Beslan Mudranov a remporté l’or de la catégorie -60 kg aux dépens du Kazakh Yeldos Smetov, champion du monde 2015, offrant à la Russie un premier titre à Rio.

Getty Images

Mudranov, triple champion d'Europe, succède au palmarès olympique à un autre Russe, Arsen Galstyan, vainqueur de cette même catégorie il y a quatre ans à Londres. Face à Smetov, Mudranov a su se montrer patient. Et il a attendu la prolongation pour placer un mouvement décisif qui lui a valu la victoire.

« Je ne comprends pas ce que je ressens maintenant » a dit Beslan Mudranov, « Tout ce que je sais, c’est que je suis très heureux ! Aujourd’hui, je me suis senti OK, me voilà donc au sommet de ma carrière ! ».

Le Japonais Naohisa Takato et l'Ouzbek Diyorbek Urozboev ont remporté les deux médailles de bronze.

back to top En