skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Patinage de vitesse : les Japonaises pour la première fois

L’équipe du Japon n'avait encore jamais gagné la médaille d'or de l'épreuve de poursuite par équipes. Détentrice du record du monde, l'équipe nippone détrône en finale les Pays-Bas après avoir été menée pendant la plus grande partie de la course. Leur cohésion et leur finish leur offrent la médaille d'or. Pour le bronze, les Américaines causent la surprise en dominant les Canadiennes. C'est la première médaille pour la délégation US en patinage de vitesse à PyeongChang 2018. De son coté, Ireen Wüst porte son total à onze médailles olympiques, plus que tout autre patineuse ou patineur de vitesse.

Les Pays-bas exercent une certaine hégémonie sur le patinage de vitesse mais il existe des îlots de résistance comme la poursuite par équipes. Dans cette épreuve ô combien spectaculaire, c'est l'équipe du Japon composée de Ayano Sato, Miho Takagi et Nana Takagi qui s'est imposée en toute fin de course face aux Néerlandaises Antoinette de Jong, Marrit Leenstra et Ireen Wüst.

Sur les six tours de piste (2400 m au total), les « Orange » ont essayé d'emballer la course pour déstabiliser leurs adversaires mais l'équipe japonaise, très soudée a réussi à prendre la tête dans les deux derniers tours. Déjà détentrices du record du monde, le trio japonais améliore en finale le record olympique en 2.53.89 qui appartenait aux Néerlandaises depuis deux jours.

Getty Images

Pour la médaille de bronze, les Américaines Heather Bergsma, Brittany Bowe et Mia Manganello ont pris le meilleur sur l'équipe du Canada composée d'Ivanie Blondin, Josie Morrison et Isabelle Weidemann.

Elle s'imposent en 2.59.27 avec cinq petits dixièmes d'avance sur leurs adversaires et offrent ainsi la première médaille à leur délégation dans cette discipline du patinage de vitesse. Quant à Ireen Wüst, elle s'offre sa onzième médaille olympique, une performance jamais réalisée par aucun patineur de vitesse.

Getty Images
Des Japonaises aux anges

Les Japonaises ont battu les Canadiennes en demi-finale, de près de 3 secondes sur la ligne d'arrivée. Miho Takagi, vice-championne olympique du 1500 m et en bronze sur 1000 m à PyeongChang gagne ici sa plus belle médaille. "Aujourd'hui, nous avons été capables d'être performantes dans les deux courses, la demi et la finale, comme nous l'avions planifié. Je remercie mon entraîneur qui a concocté la stratégie et mes coéquipières qui ont si bien couru !"

Ayano Sato n'a pas fait mieux que 8e sur 3000 m avant ce grand bonheur collectif : "Je suis si contente ! Je me suis presque écroulée à un moment, mais j'ai réussi à maintenir ma vitesse jusqu'à la fin. Je remercie Ayaka Kikuchi, qui a superbement couru en demi-finale". Quant à Nana Takagi, elle monte aussi sur son premier podium à Gangneung. "Je suis si fière d'avoir pu participer à la meilleure course des meilleurs Jeux Olympiques !", dit-elle simplement.

Ireen Wüst tout en haut, mais un peu déçue

Ireen Wüst estime qu'elle et ses coéquipières ont fait du mieux qu'elles ont pu. "Et je pense que ce matin après les demi-finales, nous nous sentions en bonne forme et nous voulions l'or. D'un coté, l'argent est un peu décevant, mais de l'autre, je suis fière de cette équipe et de ce que nous avons accompli. Nous avons battu le record national, nous avons donné le meilleur et nous n'avions jamais été aussi rapides qu'aujourd'hui".

"Nous devons en être fières. Au bout du compte, nous devons être heureuses avec l'argent, mais c'est l'or que nous voulions", dit la patineuse orange qui a encore gagné le 1500 m, terminé deuxième du 3000 m et donc de la poursuite à PyeongChang 2018, pour porter son total de médaille à onze depuis les Jeux de Turin 2006. Record absolu hommes et femmes !

Getty Images

Enfin, l'Américaine Mia Manganello ne cache pas sa satisfaction. "Le rêve est devenu réalité. Etre sur le podium avec ces filles, c'est juste parfait. Ça a été un long voyage, un long combat, celui d'une petite fille de 13 ans qui a décidé de devenir une olympienne. Se retrouver ici pour disputer une épreuve par équipes et gagner une médaille pour le Team USA, tout est parfait. Ça ne pourrait pas être mieux !"

back to top En