skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Patinage de vitesse : Hat-trick de légende sur 5000 m pour Sven Kramer!

Le champion néerlandais Sven Kramer écrit sa légende en s'imposant dimanche sur 5000 m pour la troisième fois consécutive, ce qu'aucun patineur n'avait fait avant lui. Record Olympique à la clé, il devance largement le Canadien Ted-Jan Bloemen et le Norvégien Sverre Lund Pedersen, départagés au millième de seconde pour l'argent et le bronze!

Vancouver 2010 : 1er, Sven Kramer. Sotchi 2014 : 1er, Sven Kramer. PyeongChang 2018 : 1er, Sven Kramer ! Le champion néerlandais, en train de possiblement devenir le plus grand patineur de vitesse aux Jeux olympiques (il l'est déjà aux championnats du monde avec 19 médailles d'or dans les Mondiaux simple distance, et 9 titres dans ceux "toutes distances") réalise un triplé de légende sur sa distance de prédilection, ces 12 tours 1/2 des anneaux de vitesse, où il n'a pas connu la défaite depuis longtemps.

Getty Image

Il est le premier patineur de l'histoire aux Jeux à gagner la même épreuve trois fois de suite. Son huitième podium lui permet de dépasser les vedettes des années 1920 et 1930, le Finlandais Clas Thunberg et le Norvégien Ivar Ballangrud, qui avaient gagné sept médailles aux Jeux d'hiver. Son 4e titre le rapproche du record de Clas Thunberg et de l'Américain Eric Heiden, 5 médailles d'or.

Kramer, 31 ans, a bouclé les 5000 m en 6:09.76, nouveau record olympique. Il a effectué son parcours dans la 10e et avant dernière paire, en compagnie du Japonais Seitaro Ichinohe, mais ce n'est pas contre lui qu'il se battait : il chassait le chrono du Canadien Ted-Jan Bloemen, 6.11:616 établi dans la 9e paire avec le Norvégien Sverre Lund Perdersen, même temps au 100e de seconde, départagés au millième (6:11.618).  "J'ai démarré un peu trop vite et ça se passait bien, mais après quelques tours, je n'ai pas réussi à trouver le bon rythme et cela a tourné en un combat acharné. Je suis très heureux d'y être arrivé à la fin, et d'avoir battu mon opposant Pedersen de deux millièmes de seconde", a observé Ted-Jan Bloemen.

Getty Image
"Tous les quatre ans, je progresse et c'est beau à voir !'

Sven Kramer a en fait pointé en tête à tous les intermédiaires ! A l'écran, cela donne une ligne noire qui avance sur la glace, et devant laquelle le Néerlandais a tout le temps évolué pour à l'arrivée, devancer Bloemen en argent et Pedersen en bronze de 1 seconde et 85 centièmes.

"J'ai eu la chance que la plupart des patineurs sont partis avant moi", a noté Sven Kramer. "J'ai vu qu'ils partaient vraiment vite, avec 28 secondes au tour. J'ai pu continuer en dessous des 29 secondes, et c'est ce qui m'a amené à ce chrono. C'est génial de battre le record olympique. Tous les quatre ans, je progresse, et c'est beau à voir ! J'ai gagné beaucoup, j'ai beaucoup perdu, et cette victoire est très spéciale pour moi".

Quant à Ted-Jan Bloemen, il n'est que le deuxième patineur de vitesse canadien médaillé sur la distance, après William Logan qui avait pris le bronze en 1932 à Lake Placid. Sverre Lund Pedersen, pour sa part, obtient pour la Norvège le premier podium sur 5000 m depuis le doublé Johann Olav Koss-Kjell Storelid à Lillehammer en 1994.

Getty Images

L'équipe des Pays bas reprend les choses là où elle les avait laissées à Sotchi en 2014, où les épreuves de patinage de vitesse s'étaient achevé avec les deux victoires, hommes et femmes, dans la poursuite par équipes. A PyeongChang, le programme démarre avec un triplé femmes sur 3000 m et l'imparable victoire de Sven Kramer sur 5000 m. Record à battre : 23 médailles pour l'armada orange à Sotchi 2014!

back to top En