skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Carlijn Achtereekte mène un triplé néerlandais sur 3000 m

L'équipe des Pays-Bas de patinage de vitesse frappe un grand coup d'entrée et repart sur les mêmes bases qu'à Sotchi en 2014 où elle avait amassé 23 médailles. Dans le 3000 m, première épreuve des Jeux de PyeongChang 2018, Carlijn Achtereekte surprend sa compatriote quadruple championne olympique Ireen Wüst, en se montrant de 8/100e de seconde plus rapide. Antoinette De Jong complète le podium pour un triplé orange !

Partie dès la 5e paire avec la Polonaise Karolina Bosiek, Carlijn Achtereekte l'a littéralement laissée sur place, passant la ligne d'arrivée avec plus de 13 secondes d'avance et un temps de 3:59.21. "Pour moi, c'est plus facile de s'élancer parmi les premières, parce que vous patinez à votre propre rythme, et vous vous concentrez sur vous-même. J'ai démarré et j'ai parfaitement suivi ce que j'avais en tête, le plan, les tours, les chronos, et la façon dont je devais patiner. Et ça a été presque parfait !"

Getty Images

Patinant dans la 9e paire, Ireen Wüst, qui prendra sa retraite sportive à 31 ans après les Jeux de PyeongChang, était encore en avance sur Achtereekte dans le dernier tour, mais elle a ralenti en sortant de l'ultime virage, manquant l'or pour 8/100e de seconde (3:59.29). Carlijn Achtereekte remporte sa première médaille olympique, la plus belle, tandis que Wüst monte sur son neuvième podium, et égale le record de l'Allemande Claudia Pechstein. Enfin, partie dans la 11e paire, Antoinette De Jong a complété le triplé néerlandais à 81/100e d'Achtereekte.

"C'est un sentiment incroyable de gagner la médaille d'or", a encore dit la nouvelle championne olympique, "Je n'arrive pas à y croire. C'était un si bonne course ! Je courais toujours sur 5000m, et je m'améliorais sur 3000 m, mais c'est sur cette distance que je me suis qualifiée pour les Jeux. Je me sens si bien. Je pensais devoir patiner la meilleure course de ma vie, et je l'ai fait ! C'est incroyable".

Getty Images
Les Pays-Bas repartent sur des bases très élevées !

De son côté, Ireen Wüst s'est déclarée un peu déçue. "Ce n'était pas bon. J'étais dans les temps pour l'or, mais le dernier tour était trop dur et je n'ai pas réussi. Je de me contenter de ça, je dois être heureuse avec la médaille d'argent, mais je suis venue pour l'or donc je suis déçue. Carlijn était trop forte aujourd'hui, c'est elle la championne maintenant !", conclut Wüst, qui avait remporté le premier de ses quatre titres olympiques sur cette même distance à Turin en 2006 et s'était encore imposée à Sotchi en 2014 devant une de ses plus grandes rivales, la Tchèque Martina Sablikova, 4e ce samedi.

Les Néerlandais avaient réalisé quatre triplés en 2014 à Sotchi, trois chez les hommes, un chez les femmes sur 1500 m. Ils repartent donc sur des bases très élevées à Gagneung, dès la première épreuve et tous veulent gagner ! Ainsi, Antoinette De Jong n'est pas satisfaite de sa 3e place :"Je ne suis pas vraiment heureuse, je le serai peu-être demain ou dans deux jours. J'ai fait une mauvaise course, juste suffisante pour la 3e place. J'ai eu un beau combat dans ma paire avec Miho Takagi (Jap), c'était sympa, mais je n'ai pas patiné ma propre course sur toute la disance. C'était stupide de ma part !".

Getty Images

 

back to top En