skip to content

Pas de limites, dit la championne du monde du 200 m et member du Team Galaxy Dina Asher-Smith aux athlètes des JOJ

Getty Images
Elle a troqué ses pointes contre des chaussures montantes plus chaudes et sa combinaison de sprint contre une épaisse doudoune. Mais la sprinteuse britannique Dina Asher-Smith est restée dans son élément lorsqu'elle a partagé son expérience sportive au Village olympique de la jeunesse dimanche.


L'athlète de 24 ans s'est exprimée devant un groupe important d'athlètes participant aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 en donnant à la fois conseils et encouragements aux jeunes espoirs.

"Profitez-en et croyez en vous ! J'ai dépassé ce que je pensais pouvoir faire à 14 ans", a déclaré Asher-Smith, médaillée de bronze du relais 4x100m aux Jeux olympiques de Rio 2016 et athlète du Team Galaxy de Samsung.

"Ne vous imposez pas de limites. Votre cerveau pourrait croire une chose, mais votre corps pourrait être capable de faire autre chose. Allez-y à fond."

Elle affirme être tombée sur l'athlétisme "par pur accident", mais la nouvelle coqueluche de l'athlétisme britannique est la preuve vivante de ce qui arrive lorsque le talent rencontre le travail acharné. Elle a encouragé les jeunes athlètes à rêver en grand, mais aussi à faire les bons choix.

 

Dina Asher-Smith est la Britannique la plus rapide de l'histoire et est devenue en octobre dernier à Doha championne du monde du 200 m, la première femme de son pays à remporter un titre mondial ou olympique en sprint.

De tels résultats demandent du dévouement, mais aussi de la discipline.

"J'adore sortir et faire toutes les choses amusantes qui occupent les gens de mon âge. Mais en même temps, je sais que j'ai fait des choix et que je me consacre à être l'athlète que je veux être."

"J'adore l'athlétisme et je suis douée pour ça. Et si je connais la réussite, ma vie sera meilleure qu'elle ne l'aurait été si j'avais passé mon temps à faire la fête. Je considère tout simplement les sacrifices comme un choix. Si (quelque chose) ne va pas dans le sens de mes objectifs, alors ce n'est pas nécessaire."

Dina Asher-Smith OIS

Ce discernement se traduit également par la nutrition pour Asher-Smith, qui s'entraîne six jours par semaine. "Je considère mon corps comme une machine", explique-t-elle. "Je m'assure que ce que je mange est propice pour libérer l'énergie dont j'ai besoin. Je m'assure que c'est absolument nécessaire - pas de gaspillage et des aliments de la meilleure qualité possible."

Elle a enfin donné un dernier conseil aux athlètes présents. "Ce que nous faisons (en tant qu'athlètes) est quelque chose de sérieux, mais amusez-vous et profitez-en. De mon côté, je m'amuse tellement !", a souligné la sprinteuse.

Dina Asher-Smith s'exprimait lors de l'événement "Discussion avec les champions", en collaboration avec Samsung, l’un des partenaires olympiques mondiaux. Cette série de discussion fait partie des initiatives éducatives des JOJ où les jeunes athlètes approchent des champions de près.

Se retrouver à quelques mètres d'une des plus grandes stars du Team GB était assurément surréaliste pour le Britannique Ross Craik. "Qu'ils viennent parler à des gens comme nous, athlètes plus jeunes qui visent à faire une grande carrière, c'est carrément inspirant et super à voir", s'est exclamé le curleur de 15 ans. "Elle est quelqu'un que vous pouvez admirer, et cela vous incite à vouloir pousser plus loin dans votre sport."

back to top En