skip to content

Parution du rapport de la commission d'évaluation pour 2022

La nouvelle démarche adoptée dans le cadre de l'Agenda olympique 2020 met en avant les opportunités et les risques des deux candidatures.


Le Comité International Olympique (CIO) a rendu public aujourd'hui le rapport de la commission d'évaluation pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2022. Il s'agit du premier rapport publié depuis l'approbation unanime en décembre de l'année dernière de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique. Le rapport met en exergue les opportunités et les risques associés à l'accueil des Jeux Olympiques d'hiver de 2022 dans les deux villes candidates, Almaty (Kazakhstan) et Beijing (République populaire de Chine)*.

La vision d'Almaty pour les Jeux, telle que présentée dans le rapport, est ancrée dans le désir d'accélérer les réformes économiques et sociales, de tirer profit de l'héritage du pays en matière de sports d'hiver et de mettre en valeur les aspects positifs d'Almaty et du Kazakhstan. Cette vision s'inscrit dans la stratégie Kazakhstan 2050. Le concept d'Almaty vise à laisser un héritage dans trois domaines : sports et activité physique, sites et infrastructure, et croissance économique.

La vision de Beijing pour les Jeux a pour ambition de faire des sports d'hiver une activité ordinaire de la population afin, à terme, d'améliorer la forme physique et la santé en général. Beijing 2022 propose un concept régional qui vise à développer un marché des sports d'hiver au profit de plus de 300 millions de personnes vivant dans le nord de la Chine. Cette vision est parfaitement conforme aux stratégies et priorités de croissance économique du pays.

La commission d'évaluation du CIO pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2022, présidée par le membre du CIO en Fédération de Russie Alexander Zhukov, a analysé les dossiers de candidature soumis par les villes en janvier et effectué des visites d'inspection sur place du 14 au 18 février (Almaty) et du 24 au 28 mars (Beijing). Les visites ont été menées dans un esprit de collaboration avec les villes, l'accent étant mis sur le dialogue et la mobilisation. Les deux villes ont été régulièrement encouragées à intégrer dans leur candidature l'esprit de l'Agenda olympique 2020, lequel prévoit des réformes visant à offrir une plus grande flexibilité dans le cadre de la procédure de candidature, mettre davantage l'accent sur l'héritage, réduire les coûts et privilégier la durabilité.

La commission d'évaluation a passé en revue avec chaque équipe de candidature les 14 thèmes figurant dans le questionnaire de candidature du CIO, parmi lesquels la vision, l'héritage et la mobilisation, le transport, l'hébergement, les finances et la durabilité. La commission a pris connaissance des propositions des villes s'agissant de l'expérience des athlètes, un thème cher au CIO, ajouté à la procédure d'évaluation dans le cadre de l'Agenda olympique 2020.

Conformément aux recommandations de l'Agenda olympique 2020, la commission a également recherché des garanties quant à la non-discrimination et à d'autres principes figurant dans la Charte olympique et le Contrat ville hôte. Le rapport publié aujourd'hui aborde des questions telles que la liberté de la presse et les droits des travailleurs.

Les membres du CIO auront l'occasion d'étudier le rapport avant la séance d'information sur les villes candidates 2022, laquelle se tiendra les 9 et 10 juin à Lausanne. Au cours de cette réunion, les villes candidates pourront présenter leur projet aux membres du CIO ainsi qu'aux présidents et secrétaires généraux des Fédérations Internationales des sports olympiques d'hiver, et répondre à leurs questions. Pour la première fois, la commission d'évaluation présentera un rapport lors de la séance d'information et répondra à toutes les questions des membres du CIO. 

Veuillez cliquer ici pour télécharger le rapport. (version haute résolution du rapport)

Veuillez cliquer ici pour télécharger le rapport. (version basse résolution du rapport)  

"La commission a veillé à ce que son rapport présente une évaluation précise, objective et équitable de chacune des deux villes candidates", a déclaré le président de la commission d'évaluation 2022, Alexander Zhukov. Et d'ajouter : "Nous avons entamé un dialogue ouvert et interactif avec chaque ville et jeté des bases solides pour la collaboration future quelle que soit la ville élue en juillet. Cette nouvelle approche est le fruit des discussions tenues dans le cadre de l'Agenda olympique 2020 et il est encourageant de voir de quelle manière elle se traduit dans la pratique."

Le CIO a déjà informé les villes candidates que la ville hôte des Jeux de 2022 pouvait escompter une contribution d'un montant total de 880 millions de dollars américains destinée à assurer le succès de la manifestation. 

La ville hôte des Jeux Olympiques d'hiver de 2022 sera élue lors de la 128e Session du CIO à Kuala Lumpur à l'issue des présentations finales des villes devant l'ensemble des membres du CIO le 31 juillet.

* Les villes sont citées dans l'ordre du tirage au sort.

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,25 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos
YouTube:
www.youtube.com/iocmedia

Photos
Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur
Flickr.

Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux
Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur
Twitter, Facebook et YouTube.

back to top