skip to content
Getty Images
Date
25 oct. 2017
Tags
Paris 2024 , LA 2028 , Actualités Olympiques

Paris et Los Angeles travailleront ensemble sur la durabilité, l'inclusion et l'innovation

Suite à l'attribution conjointe des Jeux Olympiques d'été de 2024 et 2028 à Paris et Los Angeles respectivement, les deux villes ont choisi de renforcer leurs liens déjà étroits en coopérant sur plusieurs enjeux planétaires de premier plan.

Les maires des deux villes, Anne Hidalgo (Paris) et Eric Garcetti (Los Angeles), ont assisté ensemble à la première édition de Together4Climate les 22 et 23 octobre à Paris en présence du président du CIO, Thomas Bach. Dans la foulée, ils ont signé un protocole d'accord sur la coopération olympique.

Paris et Los Angeles vont donc tenter d'approfondir leurs relations afin de travailler en étroite collaboration et de partager les bonnes pratiques en matière de durabilité, d'inclusion et d'innovation.

Getty Images

« Anne Hidalgo et moi-même pensons que les Jeux Olympiques sont une source de motivation et de transformation, a confié Eric Garcetti. Ces Jeux sont l'occasion de collaborer et de prouver qu'en s'attaquant aux grands défis à l'échelle locale, il est possible de trouver des solutions durables qui créent des emplois, améliorent la santé publique et contribuent à la croissance de nos économies. »

Organisée par le C40 Cities Climate Leadership Group, la conférence Together4Climate a réuni des maires et des entreprises du monde entier pour débattre des moyens à mettre en œuvre pour lutter contre le changement climatique et atteindre les objectifs de l'accord de Paris.

À l'issue de cet événement, Anne Hidalgo, Eric Garcetti et dix autres maires membres du comité de pilotage du C40 ont signé la déclaration sur les rues sans énergies fossiles du C40, laquelle fixe une série d'objectifs ambitieux sur des sujets comme le changement climatique, la pollution de l'air et l'amélioration de la qualité de vie.

Les douze signataires de la déclaration se sont engagés, au nom de leurs villes, à atteindre l'objectif zéro émissions d'ici 2030. Tokyo, ville hôte des Jeux Olympiques de 2020, y travaille déjà.

Ces Jeux sont l'occasion de collaborer et de prouver qu'en s'attaquant aux grands défis à l'échelle locale, il est possible de trouver des solutions durables qui créent des emplois, améliorent la santé publique et contribuent à la croissance de nos économies. Eric Garcetti Maire de Los Angeles

La gouverneure de la capitale japonaise, Yuriko Koike, était également présente pour assister à la réunion du comité de pilotage. Elle en a profité pour lancer une initiative qui doit permettre à Tokyo de se libérer complètement des émissions de dioxyde de carbone pendant quatre jours, au début et à la fin des Jeux.

Yuriko Koike a également souligné que Tokyo comptait mettre en avant ses initiatives en faveur de la durabilité et de la création d'un héritage olympique pour les générations futures : « Aux côtés des villes du C40, Tokyo consacre une part importante de son énergie à trouver des solutions aux problèmes environnementaux qui nous concernent tous, et ce pour le bien de notre planète et de nos enfants. »

back to top En