skip to content
Date
14 mai 2007
Tags
Actu CIO ,

Paris 1900 : les Jeux s’exposent

Il y a tout juste 107 ans, le 14 mai 1900, débutaient à Paris les Jeux Olympiques marquant la transition vers le XXe siècle. Cependant, aucune cérémonie d’ouverture ne leur est consacrée. Ils font partie intégrante de l’Exposition universelle, gigantesque foire et ode au modernisme, qui s’ouvre ce même jour. Leur intégration à l’Exposition atténue grandement le caractère olympique de ces Jeux. Néanmoins, Paris 1900 revêt un caractère novateur digne d’être rappelé.

L’Olympisme traverse les frontières

Les Jeux Olympiques de Paris en 1900 sont les deuxièmes Jeux de l’ère moderne. Les premiers se tiennent à Athènes en 1896 et y suscitent l’enthousiasme. Raison pour laquelle les Grecs manifestent la volonté de les conserver. Leur vœu n’est pas exaucé et Paris accueille les Jeux en 1900. Le principe de rotation des Jeux est en effet un élément important pour le Baron Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes.  Ce principe s’avère déterminant dans la diffusion de l’Olympisme dans le monde.

Les femmes entrent en lice

À Paris, les compétitions se déclinent aussi au féminin. Les femmes font ainsi leur apparition aux Jeux. Le tennis consacre la première championne olympique : la Britannique Charlotte Cooper. En golf, c’est l’Américaine Margaret Ives Abbott qui obtient la victoire. La présence des femmes aux Jeux ne fait que commencer et va se poursuivre et se renforcer : en 2004 à Athènes, sur les 10 568 athlètes présents, les femmes sont au nombre de 4 306. Sur un total de 301 épreuves, elles prennent part à 10 épreuves mixtes et à 125 épreuves exclusivement féminines.

Certains participants des Jeux de 1900 figurent encore aujourd’hui parmi les athlètes les plus médaillés des Jeux Olympiques. C’est par exemple le cas de l’Américain Ray Ewry, "l’homme caoutchouc", avec ses huit médailles d’or en athlétisme (1900-1908), ou du Belge Hubert Van Innis, détenteur de neuf médailles en tir à l’arc (1900 et 1920) et figurant toujours en tête des médaillés de ce sport.

Le mouvement décomposé

En cette année 1900, le Français Etienne Jules Marey, pionnier de la chronophotographie et de la biomécanique, profite de l’événement sportif pour réaliser une série d’images impressionnantes. Elles découpent le mouvement des athlètes et en permettent l’analyse. On peut ainsi observer et démontrer l’efficacité technique du saut de haies de l’Américain Alvin Kraenzlein. À la différence des autres concurrents, lui franchit l’obstacle dans la foulée, la jambe d’attaque tendue. Un geste novateur - et toujours d’usage - grâce auquel il s’illustre dans les épreuves d’athlétisme.

Des Jeux à la Belle Epoque

Ce début du XXe siècle est l’époque du progrès triomphant. Automobile, aviation, cinéma sont autant de domaines naissants qui promettent un fabuleux développement. Tout comme les Jeux Olympiques nouvellement restaurés dans leur forme moderne. En cette Belle Epoque bouillonnante, les Jeux de 1900 ont su apporter leur contribution à la grande et à la petite Histoire malgré l’ombre faite par l’Exposition universelle.

Tags Actu CIO ,
back to top