skip to content
Date
04 févr. 1972
Tags
Sapporo 1972 , Actu CIO , Ski de fond , Norvège

Pål Tyldum savoure la gloire individuelle

En débarquant au Japon, le skieur de fond norvégien Pål Tyldum connaît déjà la saveur d’un titre olympique puisqu’il faisait partie du relais 4 x 10 km norvégien sacré en 1968. À Grenoble, il avait en outre échoué au pied du podium en individuel dans le 50 km. Il est donc bien décidé à rectifier le tir.


Il bénéficie d’une première opportunité dans le 30 km. Pål Tyldum, qui est agriculteur, s’élance en dernière position et prend le meilleur sur la fin sur son partenaire norvégien Johs Harviken, pour le gain de la médaille d’argent, les deux hommes terminant loin du vainqueur, le Soviétique Vyacheslav Vedenin.

La course suivante est le 50 km. On ne peut guère rêver à plateau plus relevé. Face à Tyldum se trouvent à nouveau Vedenin, Ole Ellefsæter, le tenant du titre olympique, et Kalevi Oikarainen, champion du monde sortant.

Sa quête va même devenir encore plus ardue puisqu’à un certain point de la course, Tyldum accuse un retard de deux minutes sur les meilleurs. On aurait pu comprendre qu’il renonce à ce moment-là à ses espoirs de médailles. Mais à la place, Tyldum va réagir avec une force et une détermination incroyables.

Il part donc en chasse derrière le leader-surprise du jour, le Suisse Werner Geeser. Ses deux minutes de retard fondent comme neige au soleil : une minute, puis 30 secondes seulement, et bientôt encore moins. À 5 km du but, il est ainsi sur les talons du fondeur suisse.

Un autre Norvégien, Magne Myrmo, bataille dur pour signer un bon temps, et il finit par devancer la marque de Geeser et établir le chrono de référence… jusqu’à l’arrivée de Tyldum. Ce dernier s’empare de l’or en reléguant Myrmo à 14 secondes pour signer un doublé norvégien et laisser le bronze à Vedenin.

back to top En