skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Ski slopestyle : Oystein Braaten survole les débats

Sur le parcours difficile du Phoenix Snow Park, le Norvégien Oystein Braaten, 22 ans, s’est imposé dans l’épreuve du ski slopestyle en réussissant un run d’une parfaite maîtrise technique lors de la finale, réunissant les douze meilleurs. Avec une note de 95.00, il devance l’Américain Nick Goepper (93.60) et le Canadien Alex Beaulieu-Marchand (92.40)

Classé dizième lors de la finale des Jeux de Sotchi en 2014, le Norvégien Oystein Brraaten a grandement progressé. Couronné par un titre au Winter X Games d’Aspen en 2017, il s’impose aux Jeux Olympiques de PyeongChang en apothéose d’une belle carrière. Il a débuté en faisant des figures sur des rails et des rampes bricolées dans son jardin. Depuis sa palette s’est étoffée. Après avoir partagé l’aventure olympique à Sotchi avec son grand frère Gjermund, champion de snowboard, il est arrivé au sommet de son art en République de Corée. Lors de la finale, il a posé un run parfait dès son premier passage. Récompensé d’un 95.00 par les juges, il ne sera jamais rattrapé. 

Getty Images

« Mon premier run était exactement ce que j’avais planifié, a-t-il expliqué. J’ai fait ce que je vous lais aussi bien que possible. Le niveau était tellement élevé. Il y avait tellement de gars qui m’ont inspiré. Pour moi, c’était déjà énorme d’avoir pu concourir contre tous ces gars.» 

Getty Images
Nick Goepper retrouve le podium 

L’Américain Nick Goepper, 23 ans, s’est lui transcendé dans son troisième run pour aller chercher l’argent après avoir obtenu le bronze à Sotchi. Il avait expliqué avoir souffert d’une certaine dépression post-olympique il y a quatre ans. Cet ancien vainqueur des X Games (en 2015) avait raté ses deux premiers runs mais il s’est magnifiquement repris dans la manche finale. 

La troisième place revient au Canadien Alex Beaulieu-Marchand avec la note de 92.40 obtenue après son deuxième run. C’est une très belle satisfaction pour cet athlète de 23 ans qui s’était rompu les ligaments du genou en 2015 et fracturé la clavicule en 2016. Il maintient une belle tradition canadienne dans la discipline. Il avait déjà obtenu le bronze lors des X-Games 2017. 

Getty Images

Déception en revanche pour le fantasque suédois Henrik Harlaut, 6ème à Sotchi, qui ne s’est pas qualifié pour la finale.  

Oystein Braaten devient le premier Norvégien à obtenir une médaille d’or en ski slopestyle mais il succède à ses compatriotes Kari Traa (2002) et Stine Hattestad (1994) qui avaient elles aussi été médaillées d’or dans cette discipline. 

Getty Images
back to top En