skip to content
Date
01 nov. 2006
Tags
Actu CIO , Sport et société active

Ouverture du 11e Congrès mondial du sport pour tous à La Havane


Le 11e Congrès mondial du sport pour tous s'est ouvert ce matin à La Havane en présence du président du CIO, Jacques Rogge, du premier vice-président du Conseil d'État cubain, Raùl Castro, et de quelque 300 chefs de file dans les secteurs de la santé, du sport et des sciences. Durant deux jours et demi, les discussions porteront sur les avantages et enjeux de l'activité physique – de la promotion des bienfaits du sport et de l'exercice chez les individus, quel que soit leur âge, dans les pays développés et en développement au moyen d'influencer les décideurs afin qu'ils contribuent à la mise en œuvre de programmes et initiatives de sport pour tous.
 
L'activité physique, facteur clé d'un style de vie sain
Dans son discours d'ouverture, le président Rogge a déclaré : "L'activité physique profite non seulement aux individus mais aussi aux sociétés qui en facilitent la pratique. Cela étant, il ressort de nombreuses statistiques et études que nous nous heurtons aujourd'hui à de nouveaux défis dans ce domaine, qu'il s'agisse du vieillissement de la population ou de la "tyrannie de l'écran" qui éloigne les jeunes des terrains de sport. Selon une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), moins d'un tiers des jeunes sont suffisamment actifs pour s'assurer un style de vie sain.
 
C'est grâce à des congrès comme celui qui débute aujourd'hui que des progrès sont possibles. Il est de notre responsabilité de rendre le sport plus attrayant, d'aider les clubs à raviver l'intérêt des jeunes et des moins jeunes pour la pratique d'une activité physique, de sensibiliser davantage les enfants et leurs parents aux bienfaits du sport et de les informer sur les lieux où en faire, et enfin de se mettre en rapport avec les autorités publiques qui peuvent jouer un rôle déterminant dans la promotion des avantages que procure le sport sur le plan social, que ce soit en matière de santé ou d'intégration des minorités.
 
Toutes ces questions et de nombreuses autres seront débattues au cours des deux prochains jours et je suis persuadé que vos discussions déboucheront sur de précieuses recommandations."
 
Un programme chargé
Le Congrès propose des séances plénières et des séances interactives, durant lesquelles les thèmes suivants seront abordés :
  • Bienfaits et dangers des programmes d’activité physique
  • Vieillissement de la société moderne et groupes de population spécifiques (personnes handicapées, personnes vivant dans la pauvreté, etc.) : un défi pour le sport pour tous
  • Répondre aux besoins particuliers des pays en développement en matière de sport pour tous
  • Le sport pour tous comme forme de loisir, d’expérience sociale et d'expression culturelle
  • Nouvelles stratégies et orientations pour le sport pour tous.
 
Rencontre entre le président Rogge et les dirigeants sportifs cubains
Durant son séjour à La Havane, le président du CIO rencontrera les dirigeants sportifs cubains et visitera diverses installations de sport, comme l'Université cubaine des sports, l'Institut international d'éducation physique et le Centre antidopage. Il assistera également à un festival de gymnastique pour tous.
 
À propos du Congrès mondial du sport pour tous
Le CIO parraine le Congrès mondial du sport pour tous depuis 1986, avec le soutien de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 1994, de l’Association Générale des Fédérations Internationales de Sports (AGFIS) depuis 1996 et de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Chacune de ces organisations possède des représentants au sein du comité de coordination, lequel est chargé d'arrêter la forme du Congrès, de veiller à la continuité de ses objectifs et de proposer un contenu de qualité. Le comité du programme définit pour sa part, en coopération avec le comité d'organisation du Congrès, la structure générale du programme et ses thèmes, passe en revue les résumés des présentations et choisit les conférenciers.
 

 Depuis le Congrès de Barcelone en 1998, le CIO confie l'organisation de la rencontre à un Comité National Olympique (CNO). Les CNO qui souhaitent accueillir cette manifestation doivent se conformer à un cahier des charges précis et répondre à toute une série d'exigences. C'est la première fois que le Comité Olympique Cubain accueille ce congrès.

Discours du Président (en espagnol et anglais)

back to top