skip to content
Date
24 juil. 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO

Ouverture de l’exposition "Olympex 2012: Collections olympiques" à la British Library

Présentée par le Comité International Olympique (CIO), cette exposition estivale revient sur l’histoire, le symbolisme et les anecdotes personnelles concernant les Jeux Olympiques. Ouverte officiellement à la British Library de Londres ce soir, elle se ti

Reflétant la manière avec laquelle l’esprit olympique touche l’esprit de l’individu, les pièces de l’exposition proviennent essentiellement de collections philatéliques de particuliers. L’intérêt de ces collectionneurs donne un caractère unique à cette exposition et montre comment chacun de nous peut contribuer à présenter l’histoire olympique.

Plus de 2 500 timbres sont exposés, montrant comment l’iconographie olympique a évolué depuis plus d’un siècle. Il y a également des cartes postales et des lettres écrites à la main par des athlètes, des spectateurs et des personnalités publiques, rappelant de manière saisissante comment les Jeux ont touché leur vie.

Le président du CIO, Jacques Rogge, a déclaré : “Le CIO se réjouit de pouvoir compter sur la British Library comme partenaire de cette exposition. Cet établissement mondialement réputé pour faire revivre l’histoire était tout naturellement fait pour accueillir cette exposition fascinante et unique sur l’histoire olympique.”

Frances Brindle, directrice du marketing et de la communication à la British Library, a indiqué pour sa part : “La British Library est ravie de travailler avec le CIO sur Olympex 2012. Chaque timbre, chaque carte postale et chaque lettre exposés racontent une histoire. Comprendre qui les a envoyés, et à quels destinataires, donne une idée très personnelle des événements historiques.”

"Olympex 2012 : Collections olympiques" fait partie de l’Olympiade culturelle de Londres 2012. L’exposition se tient dans le hall d’entrée de la British Library, à St Pancras, du 25 juillet au 9 septembre. L’entrée est libre.

Plus d’informations sur le site web de la British Library.

back to top