skip to content
Date
29 janv. 2014
Tags
Actu CIO

Organiser les Jeux exige un immense travail d’équipe

Les Jeux Olympiques d’hiver sont l’une des plus grandes manifestations sportives du monde et les organiser exige la coopération de plusieurs entités différentes.


Le Comité International Olympique (CIO), le comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO), les Fédérations Internationales sportives (FI) et les Comités Nationaux Olympiques (CNO) œuvrent tous en partenariat en vue de la tenue des Jeux et chacun d’entre eux a un rôle bien défini à jouer durant les préparatifs.

En tant que dirigeant du Mouvement olympique, le CIO a pour tâche principale d’élire la ville hôte, de superviser la préparation des Jeux et de soutenir les organisateurs de diverses manières. Au cours des sept ans de préparation, le CIO suit de près régulièrement les progrès de la ville hôte et propose son soutien et son expertise dans plusieurs secteurs.

Entre autres responsabilités, il a celle de définir les exigences des Jeux, de finaliser la liste des sports au programme ainsi que de produire et de livrer le signal international de retransmission à tous les détenteurs de droits de diffusion par le biais des Services olympiques de radio-télévision (OBS) qui lui appartiennent.

Grâce aux revenus générés par les accords mondiaux de parrainage et la vente des droits de TV dans le monde entier, le CIO distribue également des fonds importants au comité d’organisation pour l’aider à financer les Jeux et faire en sorte que les villes hôtes suivantes bénéficient de l’expérience des organisateurs des Jeux précédents grâce à un programme de transfert de connaissances.

Pour sa part et souvent avec le soutien des autorités et agences publiques, le COJO est responsable des aspects pratiques de l’organisation des Jeux. Les organisateurs disposent de sept ans pour se préparer, durant lesquels ils doivent superviser la mise en place des infrastructures nécessaires, telles que les stades, les équipements d’entraînement et le village olympique, tout en prévoyant et en fournissant les services essentiels qui permettront aux Jeux de se dérouler correctement comme la billetterie, les transports, la restauration, l’hébergement, les installations médicales, la technologie et les financements par exemple.

Le COJO dispose aussi pour soutenir ses opérations d’un programme de parrainages qu’il a mis en œuvre. Et il organise une Olympiade culturelle avec des concerts, des expositions et des festivals qui ont lieu avant et durant les Jeux eux-mêmes.

Tout en étant conseillé par la commission de coordination du CIO, le COJO collabore étroitement avec les FI et les CNO.

Chaque FI est responsable de la bonne marche d’un sport durant les Jeux, ce qui comprend tous les aspects techniques des épreuves comme la définition des règles de compétition, le choix des spécifications en matière d’équipement sportif et de terrain de jeu, la nomination des arbitres et autres officiels.

Avant les Jeux, le COJO fixe le calendrier des compétitions et s’assure que les sites sportifs correspondent aux besoins des FI.

Entre-temps, les CNO doivent mettre sur pied la participation de leur pays aux Jeux et promouvoir le Mouvement olympique sur leur territoire. Leur rôle le plus visible est la sélection et la préparation de leur délégation olympique d’athlètes qu’ils sont responsables d’amener aux Jeux. Les CNO sélectionnent également les représentants de leurs médias nationaux qui recevront une accréditation aux Jeux et conseillent le COJO sur les principales questions qui se présentent comme les besoins des athlètes et leurs attentes au village olympique.

 

Tags Actu CIO
back to top