skip to content
IOC/John Huet
Date
07 janv. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Actualités du CIO
Actualités du CIO

Onze instituts mondiaux agréés centres de recherche du CIO pour la protection de la santé des athlètes

Protéger la santé des athlètes et prévenir les maladies et les blessures dans le sport font partie des priorités absolues que se sont fixées le Comité International Olympique (CIO) et sa commission médicale et scientifique. Onze instituts de recherche à travers le monde ont donc été agréés centres de recherche du CIO. 

Il s'agit des instituts suivants :

  • Centre australien pour la recherche des blessures dans le sport et leur prévention (Université Edith Cowan et Université La Trobe, Centre de recherche en médecine de l'exercice et du sport, Australie)
  • Centre de recherche pour la prévention des blessures dans le sport (Université de Calgary, Canada)
  • Institute of Sports Medicine & Sports Orthopedic Research Center-Copenhagen (SORC-C) (Hôpital universitaire de Copenhague, Danemark)
  • Réseau de recherche francophone pour la protection de la santé des athlètes et les performances (Institut français du sport, Université et Hôpital universitaire de Liège, Institut luxembourgeois de recherche en orthopédie, médecine et sciences du sport, Institut national du sport du Québec, Hôpitaux Universitaires de Genève)
  • Institut Yonsei des sciences du sport et de la médecine de l'exercice (Université Yonsei, Hôpital Wonju Severance Christian, Comité National Olympique de République de Corée, Hôpital Sol, Université nationale du sport de Corée, République de Corée)
  • Collaboration Amsterdam sur la santé et la sécurité dans le sport (Université VU et Centre médical universitaire, Pays-Bas)
  • Centre de recherche en traumatologie du sport d'Oslo (École norvégienne des sciences du sport, Norvège)
  • Hôpital de médecine du sport et de médecine orthopédique Aspetar (Qatar)
  • Institut du sport, de la médecine de l'exercice et des modes de vie (Université de Pretoria, Université de Stellenbosch, Conseil sud-africain de recherche médicale, Afrique du Sud)
  • Institut londonien du sport, de l'exercice et de la santé (ISEH) et Centre national pour l'exercice sportif et la médecine sportive (NCSEM) (Royaume-Uni)
  • Coalition des États-Unis pour la prévention des maladies et des blessures dans le sport (Comité National Olympique des États-Unis, Institut de recherche Steadman Philippon, Université de l'Utah, États-Unis)

Au cours des quatre prochaines années, ces centres seront chargés de développer, mettre au point et appliquer des méthodes efficaces pour la prévention et le traitement des maladies et des blessures liées au sport. Ils recevront une aide financière du CIO et rejoindront un réseau international de scientifiques et de médecins cliniciens spécialisés dans la recherche et la prévention des maladies et des blessures dans le sport.

"Nous sommes ravis d'avoir désigné ces onze centres de haut niveau, établis aux quatre coins du monde, pour nous aider dans notre mission", a commenté le professeur Uğur Erdener, président de la commission médicale et scientifique du CIO et vice-président de l'organisation olympique. Et de poursuivre : "Ces centres ont tous prouvé qu'ils étaient à la pointe de la recherche en médecine du sport et qu'ils partageaient pleinement notre objectif commun visant à utiliser les connaissances et ressources disponibles pour veiller au bien-être des athlètes afin que les sportives et les sportifs puissent donner le meilleur d'eux-mêmes tout en limitant les risques pour leur santé."

Getty Images

Le responsable des activités scientifiques du CIO, Lars Engebretsen, a pour sa part confié : "Autrefois, les athlètes prenaient leur retraite à l'âge de 25 ans; aujourd'hui, ils font de la compétition de haut niveau jusqu'à 40, voire 45 ans. Aussi une blessure est-elle un problème de taille pour eux. C'est pourquoi le traitement et la prévention revêtent autant d'importance."

De concert avec les onze instituts de recherche nommés récemment, le CIO entend continuer à promouvoir et protéger la santé des athlètes :

  • en lançant des programmes de recherche à long terme en matière de prévention des maladies et des blessures (avec études de fond consacrées à l'épidémiologie, aux facteurs de risque et aux mécanismes de blessures),
  • en encourageant la coopération entre les individus, les institutions et les organisations afin d'améliorer la santé des athlètes,
  • en mettant en œuvre, dans le cadre de la stratégie à long terme du CIO, les travaux de recherche novateurs menés actuellement, et
  • en instaurant des mécanismes pour l'application des connaissances afin de partager les résultats des travaux de recherche entrepris avec l'ensemble du Mouvement olympique et de la communauté sportive, et de traduire ces résultats en actions concrètes pour protéger la santé des athlètes.

Depuis 2009, le CIO, sous la conduite de sa commission médicale et scientifique, apporte son soutien et s'associe à des instituts de recherche reconnus, installés sur tous les continents, afin de promouvoir la santé des athlètes à travers la prévention des maladies et des blessures. Ces centres possèdent tous des compétences cliniques, un savoir-faire pédagogique et une expertise en matière de recherche dans les domaines de la médecine du sport et du sport d'élite.

back to top En