skip to content
Date
22 sept. 2004
Tags
Actu CIO

Omega prend le relais de Swatch


Omega, la marque de prestige par excellence du groupe Swatch, lui-même partenaire TOP du CIO, assurera désormais le chronométrage, le traitement et l'affichage des résultats lors des Jeux Olympiques de 2006 à Turin, de 2008 à Beijing et de 2010 à Vancouver. Omega a souhaité souligner l'importance que revêt cet événement pour l'entreprise en lançant hier un compte à rebours spécial sur la célèbre place Tienanmen de Pékin. Une horloge affichera le temps restant jusqu'au 8 août 2008, date de la cérémonie d'ouverture des Jeux de la XXIXe Olympiade à Beijing.


 

Le spécialiste du chronométrage

Après avoir participé avec succès à trois éditions des Jeux Olympiques en qualité de chronométreur officiel (en 1996 à Atlanta, en 2000 à Sydney et en 2004 à Athènes, où le groupe s'est également occupé des systèmes d'intégration et de résultats sur les sites), Swatch vient de décider qu'Omega, le spécialiste du chronométrage au niveau mondial, se chargerait de cette responsabilité à l'avenir.

 

Plus de 300 experts à Athènes

Le chronométrage officiel et le traitement des résultats s'accompagnent d'investissements considérables en termes de personnel et d'installations. Pour les Jeux Olympiques d'Athènes, plus de 300 experts chronométreurs étaient à pied d'oeuvre et quelque 350 tonnes de matériel ont été utilisées.

 

Philosophie du Mouvement olympique

Nick Hayek, président-directeur général du groupe Swatch, a déclaré : "Notre association avec les Jeux Olympiques va bien au-delà d'un simple nom sur un panneau d'affichage ou un écran. Toutes les sociétés du groupe Swatch partagent la philosophie du Mouvement olympique, qui célèbre en premier lieu l'être humain. Qui plus est, ces sociétés, et Omega en particulier, ont conçu la quasi-totalité des instruments de chronométrage utilisés durant les Jeux Olympiques. Au cours de la dernière décennie, Swatch a occupé le devant de la scène. Nous nous réjouissons à présent de pouvoir compter avec la collaboration d'Omega pour les prochaines éditions des Jeux Olympiques."

 

Depuis Los Angeles en 1932

L'expérience du groupe Swatch (Swiss Timing, Omega, Longines et Swatch) dans le domaine du chronométrage et du traitement des résultats aux Jeux Olympiques a fortement influencé l'évolution de la technologie actuelle de la mesure du temps. Omega est la toute première entreprise horlogère à avoir été nommée chronométreur aux Jeux de Los Angeles en 1932. À cette époque, le chronométrage nécessitait l'utilisation de 30 chronographes actionnés manuellement. Ce moment historique ne fut que le début d'une longue collaboration: au cours du siècle dernier, Omega a participé à 21 éditions des Jeux Olympiques en qualité de chronométreur officiel.




Site officiel du groupe Swatch Ltd.

En savoir plus à propos du programme olympique de marketing
Tags Actu CIO
back to top