skip to content

L'éducation olympique a pour vocation d'inspirer les jeunes générations grâce au sport

OIS
En ce vendredi 24 janvier, à l'occasion de la Journée internationale de l'éducation, le CIO célèbre l'héritage laissé sur le plan éducatif par les Jeux Olympiques à travers le monde.

Les liens qui existent aujourd'hui entre le sport et l'éducation remontent à bien plus loin que le Comité International Olympique (CIO) lui-même. Le baron Pierre de Coubertin, intellectuel français et fondateur du CIO, était en effet fasciné par l'éducation et le rôle du sport. Il était notamment convaincu que le sport organisé conférait une force morale et sociale et soutenait que le sport dans les écoles britanniques était un facteur majeur de l'expansion du pays au XIXsiècle. Il souhaitait élargir l'accès à l'éducation et au sport aux jeunes du monde entier, indépendamment de leur race, de leur nationalité et de leurs revenus. Et ce sont ces idées – en partie – qui ont conduit à la création des Jeux Olympiques modernes, un festival d'athlétisme international.

Aujourd'hui, les idées de Pierre de Coubertin sont toujours aussi fortes. En 2015, l'Assemblée générale de l'ONU a reconnu la contribution croissante du sport à la paix et au développement, affirmant que le sport favorise la tolérance et le respect. S'appuyant sur ces idées et désireuses de faire progresser le quatrième Objectif de développement durable (ODD n°4) relatif à l'éducation fixé par les Nations Unies, les villes hôtes des Jeux Olympiques continuent aujourd'hui encore à mettre sur pied des programmes d'éducation fédérateurs qui incarnent les valeurs olympiques d'excellence, de respect et d'amitié.

IOC

Programme "Get Set" à Londres

Aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres, par exemple, le programme de participation au sport baptisé "Get Set" a mobilisé plus de sept millions de jeunes. D'après les études, 91 % des enseignants qui ont supervisé le programme ont fait état d'effets favorables sur le travail en équipe et la motivation. Près de huit ans plus tard, "Get Set" soutient toujours les écoles du Royaume-Uni en leur fournissant gratuitement des ressources pédagogiques.

En parallèle, "International Inspiration", le programme d'héritage sportif des Jeux Olympiques de Londres, continue d'avoir un impact. Avec 25 millions d'enfants concernés dans le monde fin 2019, le programme a formé plus de 250 000 enseignants, entraîneurs et autres dirigeants afin de renforcer les systèmes sportifs de leurs pays pour les générations futures. Grâce à un financement à long terme, ce programme d'héritage soutient actuellement des projets en cours au Bangladesh, en Inde, en Éthiopie et ailleurs.

Olympic education day Getty Images

Programme "Transforma" à Rio

Lors de l'édition suivante des Jeux Olympiques d'été, les Jeux de 2016 à Rio, a été lancé le programme "Transforma", un programme qui visait à utiliser le sport comme un outil d'éducation, tout en augmentant dans le même temps le nombre sports proposés dans les écoles à travers le Brésil. En effet, les écoles du pays n'enseignaient à l'époque que quatre sports – football, basketball, handball et volleyball. Or cela peut limiter l'apprentissage des compétences motrices, car différents sports favorisent différentes capacités de mouvement. Cela peut également signifier que lorsque les enfants n'apprécient pas les quatre sports traditionnels, ils évitent parfois les cours d'éducation physique ou sont victimes d'intimidation. Depuis 2013, plus de 28 000 écoles brésiliennes dans 4 400 villes ont participé au programme, lequel se poursuit encore aujourd'hui par l'intermédiaire d'une fondation privée. Les résultats quantitatifs et qualitatifs ont montré une augmentation de la participation sportive.

Olympic education day Getty Images

Programme "Rêve" à PyeongChang

Le programme "Rêve" de PyeongChang a débuté en 2004, soit quatorze ans avant que la ville n'accueille les Jeux Olympiques de 2018. Créé lors de la première candidature olympique de la ville, le programme cible des enfants qui connaissent peu ou pas la neige et leur fait découvrir à la fois les sports d'hiver et la culture coréenne. À ce jour, 2 028 jeunes de 84 pays ont participé à cet événement annuel. Jusqu'à présent, près de 200 participants au programme "Rêve" ont assisté à des compétitions internationales, notamment aux Jeux Olympiques d'hiver.

L'édition de PyeongChang 2018 a également contribué à changer la manière dont le sport est abordé en classe, aidant le message olympique à atteindre plus de 7,5 millions d'étudiants à travers la République de Corée. L'autonomisation des jeunes filles et l'enseignement de l'importance de l'intégration et de l'équilibre entre les sexes sont l'une de ses principales caractéristiques. Enfin et surtout, près de 115 000 enseignants sud-coréens ont suivi une formation sur l'éducation aux valeurs olympiques, ce qui permet aux élèves de continuer à bénéficier de l'héritage de PyeongChang.

Olympic education day Getty Images

Cet héritage sera également prolongé, lorsque la province du Gangwon accueillera les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver en 2024. De nombreux programmes de PyeongChang pour la jeunesse et les sports sont toujours en cours ou ont été réactivés pour l'occasion. Cette année, en 2020, le programme éducatif devrait être pleinement opérationnel et toucher jusqu'à 20 000 élèves des écoles primaires de toute la République de Corée.

Plus récemment, les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de Lausanne 2020 ont mobilisé 130 000 enfants et jeunes, leur enseignant les valeurs du sport par le biais de programmes éducatifs dans les écoles de la région.

Olympic education day OIS

Au-delà de Londres 2012, Rio 2016, PyeongChang 2018 et Lausanne 2020, qui ne représentent qu'un aperçu de l'héritage éducatif combiné du Mouvement olympique, les programmes éducatifs olympiques répondent aux défis nationaux et internationaux. Ils offrent effectivement aux citoyens du monde entier la possibilité d'être inspirés, d'apprendre et de faire du sport, aujourd'hui et pour de nombreuses générations à venir.

back to top En