skip to content
Olga Ponomar-Becker
JOJ

Olga Ponomar-Becker propose une formation sur la lutte contre le dopage aux jeunes athlètes russes

Avant les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2018 à Buenos Aires en octobre, trois jeunes artisans des JOJ (Young Change-Makers, YCM) – anciens et actuels – de Russie ont uni leurs forces à Moscou en juin pour parler de l'importance des compétitions "propres".

Les JOJ de 2014 à Nanjing ont été un moment déterminant dans la vie d'Olga Ponomar-Becker. Après avoir endossé le rôle de jeune artisan du changement pour la Russie en Chine, elle a continué sur sa lancée en devenant volontaire pour les JOJ de 2016 à Lillehammer. Son histoire d'amour avec le Mouvement olympique s'est poursuivie cette année lorsqu'elle a eu l'occasion, à travers le programme YCM+, d'aider à informer les jeunes athlètes russes avant les Jeux en Argentine.

Olga Ponomar-Becker

Le programme YCM+ – qui en est désormais à sa troisième édition – invite les plus de 200 jeunes artisans du changement du monde entier à postuler pour une bourse de 5 000 CHF pour mener à bien leur propre projet social qui utilise le sport pour faire une différence au sein de leurs communautés. À ce jour, 19 Young Change-Makers ont réussi à mettre sur pied 28 projets incroyables dans 17 pays. Parmi ces projets, citons des ateliers visant à responsabiliser les femmes, à former de jeunes dirigeants sportifs en Zambie, la création d'un réseau de clubs d'exercices pour lutter contre le diabète à Maurice ou encore un programme de sensibilisation au sport en Colombie qui met l'accent sur l'édification de la paix. Tous ces programmes ont eu un impact sur plus de 9 000 jeunes. Pour 2018, plus de 40 initiatives ont été lancées par ces jeunes dirigeants inspirants.

Olga Ponomar-Becker

Pour son projet YCM+, Olga Ponomar-Becker a décidé que rassembler trois YCM plutôt qu'un seul serait le meilleur moyen de transmettre le message en faveur de la lutte contre le dopage. Elle a donc contacté Alexander Pavlov, Young Change-Maker russe à Lillehammer, et Jane Konovalova, laquelle occupera cette fonction à Buenos Aires plus tard cette année. Le trio a ensuite commencé à travailler sur son projet "Les JOJ en faveur du sport propre" (YOG For Clean Sport).
"Je suis intimement convaincue par l'approche que permet le travail d'équipe, c'est pourquoi j'ai décidé de prendre contact avec Alexander et Jane", nous confie-t-elle. "J'ai été enchantée que tous deux adhèrent immédiatement à cette idée et souhaitent créer une collaboration unique de trois générations de YCM."

Olga Ponomar-Becker

"Ce fut un honneur pour moi de représenter mon pays à Nanjing. Cette occasion qui m'a été donnée de dialoguer avec les athlètes est inoubliable. Après les JOJ, je me suis posé la question suivante : "Pourquoi ne rien retirer de cette précieuse expérience ? C'est pourquoi j'ai essayé de rester proche du Mouvement olympique. La prochaine génération de jeunes artisans du changement va certainement pouvoir tirer parti à la fois de nos succès et de nos échecs."

Olga Ponomar-Becker

"Des représentants du Comité National Olympique (CNO) russe m'ont écrit pour m'informer qu'ils envisageaient d'organiser un Forum antidopage pour les jeunes athlètes qui allaient participer aux prochains JOJ en Argentine. C'était une occasion rêvée de mobiliser plus de 300 jeunes et de leur faire passer notre message concernant la lutte contre le dopage."

"J'ai été très touchée par la situation récente du sport russe, et en particulier par les conséquences dans mon pays. Je pense qu'il est maintenant très important de protéger la jeune génération en lui donnant une éducation complète sur le sujet de la lutte contre le dopage et Olympisme. Être informés, c'est être responsables."

Olga Ponomar-Becker

L'événement "Les JOJ en faveur d'un sport propre" s'est tenu au Centre pour les technologies sportives novatrices, qui est aussi le centre de préparation des équipes nationales, à Moscou en juin. Le trio de Young Change-Makers s'est installé dans le hall principal de la conférence et a communiqué son message aux jeunes espoirs russes en lice aux JOJ à travers une série d'activités interactives.

Olga Ponomar-Becker

"L'idée était de créer une zone où les jeunes pouvaient en apprendre davantage sur des sujets sérieux et ce sous forme de jeux et en utilisant les nouvelles technologies", a déclaré Olga Ponomar-Becker. "Nous les avons invités à faire le quiz destiné aux jeunes de l'Agence Mondiale Antidopage et ils ont utilisé notre photomaton pour créer des images pour accompagner leurs propres slogans antidopage. Les participants ont aussi reçu des souvenirs pour des faire des affiches avec les hashtags #YOG2018 et #playtrue, et pour suivre les groupes des JOJ de Jane sur les médias sociaux."

Olga Ponomar-Becker

"Notre zone a connu un franc succès, et pas uniquement auprès des jeunes. Les champions olympiques Maxim Trankov [patinage de vitesse], Alla Shishkina [natation synchronisée] et Tagir Khaybulaev [judo] ont participé aux activités, tandis que le président du CNO russe, Stanislav Pozdnyakov, a tenu à délivrer son propre message antidopage."

Pour la deuxième année consécutive, le programme des YCM+ a été possible grâce au généreux soutien apporté par Panasonic.

back to top En