skip to content
Date
06 août 2012
Tags
Londres 2012 , Héritage , Actu CIO

Observer et apprendre pendant les JO de 2012 à Londres

Au cours des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, plus de 500 personnes suivront de près les opérations journalières du comité d'organisation (LOCOG).

Ces personnes participent toutes au programme des observateurs mis en place par le Comité International Olympique (CIO) et font partie des trois prochains comités d'organisation (Sotchi 2014, Rio 2016 et PyeongChang 2018). Des représentants des villes candidates à l'organisation des Jeux de 2020 ainsi que des représentants de la Fédération internationale de rugby (International Rugby Board) et de la Fédération internationale de golf (International Golf Federation) sont également présents à Londres dans le cadre de ce programme.

Le programme des observateurs fait partie intégrante de la plateforme d'apprentissage du CIO baptisée gestion du transfert des connaissances (OGKM). Le programme est une composante clé du processus de transfert des connaissances, offrant aux participants une occasion unique de vivre, d'apprendre et de découvrir en temps réel les opérations des Jeux Olympiques. Le CIO a organisé le programme proposé cette année en partenariat avec le LOCOG, dont le personnel se chargera de la présentation. Pour les futurs organisateurs des Jeux Olympiques, c'est une occasion idéale d'apprendre et de vivre l'événement en direct. Durant le programme des observateurs, chaque comité d'organisation peut en effet voir non seulement la manière dont sont gérées les questions, mais également étudier des domaines spécifiques afin d'apprendre et d'améliorer ces secteurs au sein de leur propre contexte culturel et organisationnel.

Le programme des observateurs de Londres 2012 comprend 50 visites et cinq tables rondes, lesquelles se déroulent sur plus de 21 jours. Parmi les sujets couverts par les visites, des domaines tels que les cérémonies, l'expérience des spectateurs, les sports, l'expérience des athlètes, le transport, les opérations au village olympique et les opérations de presse.

back to top