skip to content
Julie Duffus / IOC
Actualités du CIO

OBS apporte une aide vitale aux réfugiés en Ouganda

L'entité de diffusion du Comité International Olympique (CIO) – Olympic Broadcasting Services SA (OBS) – a récemment fait don de matériel de construction, dont des panneaux solaires, à  l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en Ouganda, offrant ainsi de nouveaux logements et l'électricité vitale au camp de réfugiés de Bidi Bidi.

Bidi Bidi abrite près de 300 000 personnes parmi 1,4 million de réfugiés qui vivent actuellement dans le pays. Le don d'OBS a permis la construction de 64 unités de logement et d'entreposage pour le camp et a fourni un nouveau système d'énergie solaire pour deux hôpitaux locaux - les centres de santé de Midigo et Yumbe. L'hôpital de Midigo, en particulier, fonctionnait jusqu'alors avec un seul générateur qui devait être éteint la nuit, ce qui avait une incidence sur les soins pouvant être dispensés au grand nombre de patients.

"Cet apport énergétique supplémentaire intervient à un moment où les besoins sont criants ", a déclaré Patrick Onzimuke, spécialiste de la santé publique et directeur adjoint de l'hôpital de Midigo. "Beaucoup d'appareils actuellement désaffectés peuvent maintenant être utilisés. Notre capacité de service sera considérablement améliorée et nous sauverons beaucoup plus de vies - nous avons perdu beaucoup de bébés rien que par manque d'oxygène. Nos congélateurs pour les banques de sang, notre appareil à échographie, notre incubateur, notre appareil à rayons X, notre appareil d'anesthésie - tous peuvent maintenant être réaffectés  avec la nouvelle énergie solaire. Nous en sommes très reconnaissants, et cela contribuera assurément à sauver des vies."

Julie Duffus / IOC

Le CIO soutient depuis longtemps le HCR et a fait de la durabilité l'un des trois piliers de la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique – l'Agenda olympique 2020.

Dans le droit fil de cet engagement, OBS a mis en place un nouveau système de panneaux modulaires pour son studio de diffusion et ses bureaux au Centre International de Radio et Télévision (CIRTV) lors des Jeux Olympiques de Rio 2016, dans le but de le réutiliser lors des prochaines éditions des Jeux et réduire ainsi les déchets de construction. Après la réussite de leur mise en place et des opérations à Rio, les panneaux ont été expédiés en République de Corée où ils ont été réutilisés pour la construction du CIRTV à PyeongChang. Aujourd'hui, la plupart de ces panneaux sont entreposés pour être utilisés aux Jeux de Tokyo 2020.

Toutefois, comme un certain nombre de panneaux n'ont pas pu être réutilisés après les Jeux  de PyeongChang 2018 en raison de différences de dimensionnement dans la ville hôte suivante, OBS s'est efforcée de leur trouver un autre usage. OBS et des représentants du HCR ont identifié des zones géographiques qui en avaient le plus besoin et ont élaboré un plan pour transporter l'équipement en Ouganda, ainsi qu'un nouveau système de panneaux solaires pour éviter l'utilisation de générateurs d'énergie mobiles dans les logements nouvellement construits.

Julie Duffus / IOC

“Le soutien du CIO aux réfugiés est essentiel pour améliorer les conditions de vie", a déclaré Joël Boutroue, représentant du HCR en Ouganda. “Les unités de logement que son entité de diffusion, Olympic Broadcasting Services (OBS), a mises à disposition dans le nord de l'Ouganda, aideront le HCR et nos partenaires dans le  travail que nous accomplissons aux côtés des milliers de réfugiés qui vivent dans des camps.”

Pour présenter l'ensemble du projet, Olympic Channel – chaîne créée à l’initiative du CIO qui œuvre à la promotion des idéaux du Mouvement olympique – a produit une vidéo montrant l'équipe d'OBS au travail et donnant un aperçu de la vie quotidienne dans le camp de Bidi Bidi. On y voit également la livraison de deux camions chargés de meubles, de petites fournitures et de ballons de football donnés par OBS à sept écoles de réfugiés. 

“C'est pour nous un honneur d'avoir pu contribuer à ce projet et de voir l'impact véritablement mondial de l'héritage de Rio 2016 et de PyeongChang 2018,” a pour sa part indiqué Yiannis Exarchos, directeur général d'OBS.

Julie Duffus / IOC

 

back to top En