skip to content
Date
11 août 2004
Tags
Actu CIO

Nouveau motif pour les médailles des Jeux de 2004 à Athènes


Pour la première fois depuis les Jeux Olympiques de 1928 à Amsterdam, l'avers des médailles décernées à l'occasion des Jeux de l’Olympiade a été modifié. La principale caractéristique des médailles qui seront remises à Athènes est le caractère grec des deux faces. La médaille olympique est l’œuvre de l'artiste Elena Votsi.




Appartenance des Jeux à la Grèce
L'événement revêt une importance tout à fait particulière puisque toutes les médailles olympiques porteront désormais la marque de l'appartenance des Jeux à la Grèce, pays de leur naissance et de leur renaissance.




La déesse Niké arrive en volant
Sur l'avers des médailles décernées aux athlètes olympiques de 1928 à 2000 (Jeux de Sydney), la déesse Niké apparaissait en position assise, des épis dans une main et une couronne dans l'autre. Ici, c'est en volant qu'elle arrive pour apporter la victoire au meilleur athlète. Le comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2004 a également pensé qu'il serait logique de représenter l'intérieur d'un stade sur les médailles.




Stade Panathinaïko
Pour Athènes, l'ATHOC a donc choisi le Stade Panathinaïko, où les Jeux Olympiques ont connu leur renouveau en 1896. Sur l'avers sera également inscrite la discipline dans laquelle l'athlète s'est distingué.




Revers de la médaille
Les éléments qui composent le revers de la médaille sont au nombre de trois :
- la flamme olympique éternelle, qui a été allumée à Olympie et qui a traversé les cinq continents lors du relais de 2004;
- les premiers vers de la huitième Ode olympique de Pindare composée en 460 av. J.-C. en l'honneur de la victoire d'Alcimède d'Égine à la lutte; et
- l'emblème des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes.




En savoir plus sur Athènes 2004




Site officiel d'Athènes 2004
Tags Actu CIO
back to top