skip to content

Nouveau Contrat ville hôte - le CIO renforce sa position en faveur des droits de l’homme et contre la corruption

Le Comité International Olympique (CIO) avance dans la mise en œuvre de l’Agenda 2020 après avoir consulté la coalition Sport and Rights Alliance (SRA) et apporte au Contrat ville hôte des changements spécifiques par rapport aux droits de l’homme, à la lutte contre la corruption et aux normes de développement durable.

Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda olympique 2020 (Recommandation 1), le président du CIO, Thomas Bach, a rencontré des représentants de la coalition Sport and Rights Alliance (SRA), qui regroupe Transparency International Allemagne, UNI World Athletes, Terre des Hommes, la Confédération syndicale internationale (CSI), Amnesty International et Human Rights Watch.

Réitérant son engagement à intégrer les résultats de sa collaboration avec la SRA, le CIO a adopté de nouvelles procédures et apporté des changements au Contrat ville hôte 2024, qui comprend désormais une section consacrée à la protection des droits de l’homme et à la lutte contre la fraude et la corruption en lien avec l’organisation des Jeux Olympiques.

Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : “Transparence, bonne gouvernance et responsabilité sont des principes clés de l’Agenda olympique 2020. Sur la base de ces principes, le CIO va de l’avant en incorporant dans le Contrat ville hôte des clauses visant spécifiquement à protéger les droits de l’homme et à contrer la corruption,” a déclaré le président du CIO, Thomas Bach.

“L’organisation des Jeux Olympiques devrait toujours promouvoir et renforcer les valeurs fondamentales de l’Olympisme. L’étape que nous venons de franchir vient marquer une fois de plus l’engagement du CIO à  intégrer ces valeurs dans tous les aspects des Jeux Olympiques.”

“Nous travaillons en collaboration étroite avec la SRA et nous accueillons volontiers sa contribution qui se traduit désormais dans la nouvelle version du Contrat ville hôte”, a-t-il ajouté.

Dans leur projet, les villes candidates s’engagent à respecter la Charte olympique et le Contrat ville hôte vis-à-vis de tous les participants aux Jeux et sur toutes les questions liées aux Jeux, et à ce titre, elles sont désormais soumises aux obligations suivantes :

  • interdire toute forme de discrimination à l'égard d'un pays ou d'une personne fondée sur la race, la couleur, le sexe, l'orientation sexuelle, la langue, la religion, l'opinion politique ou toute autre opinion, l'origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance ou toute autre situation ;
  • protéger et respecter les droits de l'homme et veiller à ce qu’il soit remédié à toute violation des droits de l'homme, d’une manière conforme aux accords internationaux, lois et règlements applicables dans le Pays hôte et conforme à toutes les normes et à tous les principes reconnus au niveau international, y compris les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme, applicables dans le Pays hôte ;
  • s'abstenir de tout acte de fraude ou de corruption, conformément aux accords internationaux, lois et règlements applicables dans le Pays hôte et à toutes les normes anticorruption reconnues au niveau international applicables dans le Pays hôte, y compris en établissant et en maintenant des mécanismes de rapports et de conformité efficaces ;
  • mener toutes les activités prévues aux termes du contrat en tenant compte du développement durable et d’une manière qui contribue aux Objectifs de développement durable des Nations Unies ; prendre toutes les mesures nécessaires, le cas échéant en coopération avec les Autorités du Pays hôte et d'autres tiers, afin de s'assurer que leurs activités relatives à l'organisation des Jeux respectent les accords internationaux, les lois et règlements applicables dans le Pays hôte, en matière d'urbanisme, de construction, de protection de l‘environnement, de santé, de sûreté et sécurité, de conditions de travail et de patrimoine culturel.

Compte tenu de l’Agenda olympique 2020, le CIO s’était déjà attelé à la tâche de condenser plus de 7000 pages de manuels techniques en moins de 350 pages de "Conditions opérationnelles du Contrat ville hôte" légalement contraignantes, et avait publié en septembre 2015 tous les documents se rapportant au processus de candidature : la Procédure de candidature aux Jeux Olympiques de 2024, la Questionnaire de candidature aux Jeux Olympiques de 2024, le Contrat ville hôte - Principes et Conditions opérationnelles. C’est la première fois que tous les documents étaient rendus publics dès le lancement du processus. 

Pour en savoir plus sur la procédure de candidature à l’organisation des Jeux Olympiques, rendez-vous sur olympic.org

###

Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaque jour l’équivalent de 3,25 millions de dollars (USD) pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos
YouTube: www.youtube.com/iocmedia

Photos
Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr
Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux
Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

back to top En