skip to content

Nos volontaires, ces héros méconnus


 Zhang Jiayu était l’une des 70 000 volontaires de Beijing. Elle a travaillé au bureau d’information d’un des hôtels de la famille olympique. Elle a fait part sur olympic.org de ses impressions sur le fait d’être une volontaire aux Jeux Olympiques, comme des milliers d’autres avant elle.

Vancouver est en train de recruter ses volontaires pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2010. Londres 2012 et Sotchi 2014 compteront beaucoup sur la force du volontariat. “Les volontaires sont de vrais olympiens et transmettent le véritable esprit des Jeux Olympiques”. C’est en ces termes que le président du CIO, Jacques Rogge, a salué le rôle et l’impact de ces “héros méconnus”. Zhang Jiavu était heureuse de répondre aux quelques questions posées par olympic.org  :


Pourquoi vous êtes-vous proposée comme volontaire pour les Jeux Olympiques et comment avez-vous été choisie ?

J’ai passé un examen visant à tester notre niveau d’anglais et je l’ai réussi. Comme nous devons communiquer beaucoup avec des étrangers, ils recherchaient des étudiants parlant d’autres langues et connaissant différents pays et cultures. Je me suis aussi proposée comme volontaire car je voulais travailler pour les Jeux Olympiques. C’est la première fois que la Chine accueille les Jeux et je voulais faire quelque chose pour cet événement, donc je suis devenue volontaire.
 
En quoi consiste la journée d’un volontaire ?
Je travaille environ huit heures par jour, de 14h30 à 22h. Nous répondons aux très nombreuses questions de nos hôtes. Par exemple, où se trouve le centre d’accréditation ? Comment accède-t-on au métro ? Pouvez-vous m’écrire le nom de ce lieu en chinois ? Mais la question la plus souvent posée est : “Comment je me rends au Beijing Hotel ?”, qui est juste de l’autre côté de la rue.
 
Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans la fonction de volontaire ?
Beijing étant une ville si grande, il y a plein d’endroits que je ne connais pas, donc je ne peux pas garantir que je saurai répondre à toutes les questions qui me sont posées sans regarder sur Internet ou faire appel à quelqu’un. Mais chaque fois que j’aide un client à résoudre un problème, je prends connaissance d’un nouveau lieu et sais comment m’y rendre, et peut-être que la prochaine fois, je n’aurai pas besoin de vérifier et je pourrai leur donner l’information exacte. Cela est très utile pour moi de faire toutes ces choses.
 
Que ferez-vous une fois les Jeux terminés ?
Finir mes études et chercher un emploi.

back to top