skip to content
Date
20 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Boxe , Cuba

Nicola Adams, Robeisy Ramirez et Arien Lopez décrochent l’or sur le ring

Arlen Lopez et Robeisy Ramirez ont fait honneur aux couleurs cubaines en s’imposant en finale sur le ring du pavillon Riocentro 6, tandis que chez les dames, la Britannique Nicola Adams a réussi à conserver son titre dans la catégorie poids mouche.

En s’imposant dans la catégorie poids moyens face à l’Ouzbek Bektemir Melikuziev, le champion du monde Arlen Lopez a apporté une troisième médaille d’or à la boxe cubaine à Rio. Une demi-heure après la victoire de son compatriote Robeisy Ramirez, Lopez a dominé les deux premiers rounds avant de relâcher légèrement la pression sur son adversaire au troisième. Tout au long du combat, qui rappelait étrangement la finale des championnats du monde de 2015, Lopez a fait preuve de plus de maîtrise que Melikuziev. Le combat s’est clos sur un score de 3-0.

Getty Images

« À certains moments j’avais nettement l’impression d’avoir le dessus. J’étais convaincu que j’allais gagner et j’étais de plus en plus excité », a déclaré le Cubain, confiant. « Il fallait que je termine le dernier round à 100 %. À la fin, on doit donner le maximum. J’ai maintenant quatre titres. Il ne me reste plus qu’à en faire autant dans quatre ans. »

En 2015, Lopez avait triomphé aux Jeux panaméricains ainsi qu’aux Championnats panaméricains. Les boxeurs cubains cumulent désormais cinq médailles d’or dans la catégorie poids moyens aux Jeux, égalant les États-Unis et la Grande-Bretagne. L’Azerbaïdjan, avec Kamran Shakhsuvarly, et le Mexique avec Misael Rodriguez se sont partagé la troisième place.

Victoire à l’arrachée pour Ramirez chez les poids coq

Le Cubain Robeisy Ramirez, médaillé d’or dans la catégorie poids mouche à Londres en 2012, a vaincu de justesse l’Américain Shakur Stevenson en finale des poids coq avec un score de 2-1. Ramirez a misé sur son expérience pour s’imposer au premier round mais s’est incliné au second. Les deux boxeurs étaient donc à égalité au début du troisième round. Au final, les trois feuilles de score qui ont fait la différence lui ont attribué la victoire avec 10-9 10-9 9-10.

Getty Images

Au sujet de son adversaire, Ramirez a déclaré : « Il est très bon, il est jeune et il représente un grand espoir pour l’avenir du sport. Il m’a donné du fil à retordre mais c’est normal, on est tous bien préparés avant un combat. J’ai juste essayé de donner le meilleur de moi-même pour que les juges se disent que je méritais de gagner. »

Getty Images

« Depuis que j’ai démarré la boxe et remporté ma première victoire à Londres, je n’ai cessé de penser à la deuxième, puis à la troisième et à la quatrième. Je suis vraiment heureux d’avoir décroché cette médaille d’or. Peu de gens s’attendaient à ce que je gagne, mais j’y suis arrivé », a ajouté le Cubain. Les médailles de bronze sont revenues au Russe Vladimir Nikitin et à l’Ouzbek Murodjon Akhmadaliev.

Adams conserve son titre dans la catégorie poids mouche féminine

La première boxeuse à remporter une médaille d’or olympique est également devenue la première à renouveler cet exploit : la Britannique Nicola Adams a en effet réussi à conserver son titre chez les poids mouche, s’imposant face à la Française Sarah Ourahmoune en finale. Adams avait déjà affronté sa rivale française à plusieurs reprises et l’avait toujours vaincue. La Britannique, dans le coin rouge, a clairement pris le dessus lors d’un premier round plein d’action, puis a su se servir de sa plus grande allonge lors du second round. Au troisième, Ourahmoune est parvenue à resserrer l’écart en trouvant plusieurs fois l’ouverture, mais c’était déjà trop tard.

Getty Images

Adams rayonnait de fierté : « Je suis absolument folle de joie. Je suis maintenant la boxeuse amateur la plus titrée de l’histoire du Royaume-Uni. Ce n’est pas rien. Ç’a été une aventure extraordinaire. Ce n’est pas facile, quand on a déjà souvent combattu avec une même adversaire. Elle connaît vos mouvements alors il faut sans cesse se renouveler, jusqu’au bout du combat. »

Sarah Ourahmoune met un terme à sa carrière de boxeuse à l’issue de cette finale : « Je ne me rends pas encore compte de tout ça. C'est un mélange de joie, de déception. C'est aussi beaucoup d'émotion, parce que c'était mon dernier combat. », a-t-elle confié. « Ça fait bizarre, c'était la dernière fois dans les vestiaires, la dernière fois sur le ring. J'en suis à 265 combats. Je suis habituée. Je suis contente quand même. C'est vrai que je me suis accrochée. J'avais un rêve et je pense que ça m'a guidé pendant toutes ces années. Ça a été une force. A un moment donné, on rencontre toujours des obstacles et des échecs. Il faut savoir s'en nourrir et se dépasser. Je pense que c'est ce que j'ai fait. C'était mon dernier combat aujourd'hui, je sais que j'en aurai d'autre dans la vie. Tout cela, ça m’a rendu plus forte. »

Getty Images

La Chinoise Ren Cancan, médaillée d’argent en 2012, et la Colombienne Ingrit Valencia Victoria, se sont contentées du bronze. La boxe féminine a fait son entrée au programme des Jeux à Londres 2012. Adams est la première de trois championnes.

Tags Rio 2016 , Actu CIO , Boxe , Cuba
back to top En