skip to content
Date
14 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Tir , Italie

Niccolo Campriani prince du centre olympique de tir de Deodoro!

Le champion olympique en titre Niccolo Campriani a conservé sa couronne du tir à la carabine 50 m 3 positions, dimanche. Le centre de tir de Deodoro est devenu son jardin, puisqu’il a remporté sa 2e médaille d’or après sa victoire à la carabine 10m le 8 août !

Avec 458,8 pts, Campriani, longtemps mené par le Russe Sergei Kamenskiy (458, 5 pts), a finalement raflé l'or au dernier tir, dans un final haletant. Il avait déjà tremblé en qualifications (8e). Le Français Alexis Raynaud (448,4 pts), âgé de 21 ans seulement, s'est adjugé la médaille de bronze de l’épreuve. Campriani avait également conquis l'or cette semaine en carabine à 10 m.

Getty Images

Kamenskiy s'était pourtant promené lors du tour de qualifications, en le bouclant à la première place, en 1 h 35 minutes sur les 2 h 45 allouées, avec un score de 1184 pts, à deux points donc du record du monde.

« Le dernier tir est le dernier pour tout le monde, savez vous ? », a explique Niccolo Campriani, « Pas seulement pour moi. J’ai quelques mauvais souvenirs, et c’est dur pour tout le monde. Je suis désolé de ce qui est arrivé à Sergei Kamenskiy aujourd’hui, mais j’aurais pu aussi finir médaillé d’argent, j’étais déjà content de ma performance. L’or, c’est presque trop ! » 

Et d’ajouter : « C’est quand même fou. Kamenskyi avait pris une large avance en qualifications. Je pense qu’il était le meilleur tireur aujourd’hui. Mais ce sont les règles. En finale, on repart à zéro ».  C’est là que le désormais triple champion olympique a prévalu
au bout du suspense.

L'énorme surprise est venue de l'élimination de l'Américain Matthew Emmons, N°1 mondial mais à la dérive lors des qualifications (19e). Emmons, âgé de 35 ans, est décidément maudit du rendez-vous olympique dans sa discipline de prédilection: s'il a tout de même été récompensé d'une médaille de bronze à Londres 2012, il avait terminé à la 4e place à Beijing en 2008 en ratant totalement son dernier tir, et avait terminé 8e à Athènes en 2004 en tirant dans la cible de son voisin.

Getty Images

Campriani : « ma dernière compétition »

« Cette médaille d’or est très différente, je suppose » a dit Niccolo Campriani en comparant son titre avec celui gagné une semaine plus tôt. « Aujourd’hui, j’ai atteint la finale d’un rien.  J’étais à la huitième place. J’ai eu beaucoup de chance d’accéder à la finale du jour. C’est juste que je n’avais plus d’énergie. C’est ma troisième finale en trois compétitions, et regarder ma petite amie tirer, ce n’était pas facile non plus ! ». Niccolo Campriani est en effet en couple avec Petra Zublasing qui a participé à la même compétition féminine à trois positions où elle a pris la 4e place.

« Maintenant, c’est terminé, je suis en vacances. C’est à ça que j’ai pensé. Je suis si fatigué ! Seize années de tir sportif, et c’était probablement ma dernière compétition.
J’ai des tonnes de super souvenirs, c’est le dernier d’une longue série et je remercie tout ceux qui ont rendu ça possible.» a ajouté Niccolo Campriani. 

Alexis Reynaud, invité surprise sur le podium, a mené une très belle finale. « On venait pour gagner, pas pour faire de la figuration », a dit le Français vice-champion d'Europe. « C'était clair et net, je voulais être prêt pour 2016 et pas pour 2020. Je n'ai pas envie de perdre du temps. J’ai fait des sacrifices et je voulais que ça paie maintenant. Je travaille autant que les autres. J'ai moins d'expérience que les anciens mais je suis peut-être plus fou! ».

back to top En