skip to content
Date
21 août 2015
Tags
Actualités Olympiques
Actualités Olympiques


Le président du CIO, Thomas Bach, a déclaré : “C’est un grand bond en avant. Nous écrivons une nouvelle page d’histoire – avec un nombre égal d’hommes et de femmes participant pour la première fois à des Jeux Olympiques ou Jeux Olympiques de la Jeunesse. C’est non seulement un grand pas en avant dans la mise en œuvre de l’Agenda olympique 2020 mais c’est aussi un jalon important pour le sport féminin et pour le Mouvement olympique dans son ensemble.”

Égalité des sexes et innovation font partie des principes clés contenus dans l’Agenda olympique 2020, feuille de route stratégique du CIO pour l’avenir du Mouvement olympique. La nouvelle d’aujourd’hui vient tout juste trois semaines après l’approbation d’un programme des sports innovant pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, qui comprendra de nouvelles épreuves plus orientées vers la jeunesse telles que le BMX acrobatique, le handball de plage, le kitesurf et le cross, et sera caractérisé par une représentation féminine sans précédent et un nombre record d’épreuves mixtes. Ces nouveautés s’inscrivent aussi pleinement dans la vision affirmée de l’équipe de Buenos Aires 2018 qui veut livrer des Jeux Olympiques de la Jeunesse véritablement uniques et séduisants pour les jeunes.

La commission des athlètes du CIO

La commission exécutive a également approuvé un point dans le cadre de la mise en application de la Recommandation 40 de l’Agenda olympique 2020. Celui-ci concerne les candidats aux élections à la commission des athlètes du CIO prévues aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016 qui , selon la nouvelle approche adoptée, seront tous proposés par des  Fédérations Internationales (FI) et Comités Nationaux Olympiques (CNO) qui ont déjà leur propre commission d’athlètes en place ou, dans le cas des FI, en cours de création.

Renforçant l’une des idées-forces de l’Agenda olympique 2020 qui consiste à placer les athlètes au cœur du Mouvement olympique, cette approche vise à garantir que les sièges de la commission des athlètes du CIO soient occupés par les meilleurs représentants possibles. Cela permet également au CIO de travailler en partenariat avec tous les CNO et les FI pour consolider encore davantage les structures, le rôle et la représentation des commissions d’athlètes en leur sein. Le CIO a introduit en juin 2015 de nouvelles directives spécifiques sur la création d’une commission des athlètes au sein  des FI et des CNO  afin de garantir une représentation plus efficace. Les directives sont actuellement en discussion avec les FI et les CNO.

Assistance accrue aux villes candidates

La CE a donné son accord pour offrir aux villes candidates une nouvelle occasion d’obtenir des conseils de première main de la part du CIO et des partenaires du Mouvement olympique, et ce dès  le processus de candidature pour 2024. Il a été accepté que les partenaires TOP ainsi que les diffuseurs détenteurs de droits soient autorisés à mettre leurs connaissances et expertise à la disposition des villes candidates dans un cadre strictement contrôlé par le CIO.

Basée sur la Recommandation 1 de l’Agenda olympique, cette décision vise à réduire les coûts associés au processus de candidature tout en offrant davantage de souplesse et de soutien aux villes candidates. Les villes pourront ainsi bénéficier de la vaste expérience des partenaires de marketing et de diffusion du CIO, dans des conditions à même de préserver l’intégrité et la neutralité du processus de candidature.

Jeux Olympiques

Les présidents des commissions de coordination des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016, des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 et des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont par ailleurs fait le point sur leurs travaux respectifs.

Les membres de la commission exécutive ont participé un peu plus tard à une réunion conjointe avec le conseil de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF).

 

 

back to top En