skip to content
Hallgeir Brenden Getty Images
Cortina d'Ampezzo 1956

La distance change, Hallgeir Brenden triomphe à nouveau


A Cortina d’Ampezzo, la plus courte distance individuelle du ski de fond masculin va connaitre son kilométrage définitif : le 15km, qui est de plus disputé à part. A part ? Jusque-là, aux Jeux Olympiques d’hiver, la distance courue était le 18km, et cette épreuve comptait également pour le combiné nordique, accueillant donc des spécialistes des deux disciplines. Le combiné se poursuivait ensuite avec le saut. Dans ces Jeux 1956, il est définitivement détaché des épreuves spécifiques de ski de fond, et commence désormais sur le tremplin.

Le dernier 18km olympique a été remporté par le Norvégien Hallgeir Brenden à Oslo en 1952. Il a pris le meilleur sur deux coureurs finlandais, Tapio Mäkelä et Paavo Lonkila. Avec Magnar Estenstad, Mikal Kirkholt et Martin Stokken, il s’est également adjugé la médaille d’argent du relais 4x10km gagné par la Finlande. Sportif accompli, Hallgeir Brenden pratique l’athlétisme l’été et deviendra le premier norvégien à courir le 3000m steeple en moins de 9 minutes.

Le lundi 30 janvier 1956 dans le « Stadio della neve » de Cortina, sous des chutes de neige et au milieu des 61 autres concurrents du 15km, il tente un exploit inédit, devenir le premier fondeur à conserver un titre olympique sur les courtes distances.

Brenden part avec le dossard N°36. Il domine toute la course. En tête aux 5km (14:45) avec 13 secondes d’avance sur le Soviétique Vladimir Kuzin, en tête aux 10km (35:28) avec 21 secondes de marge sur un autre Soviétique, Pavel Kolchin, et premier à l’arrivée en 49:39 où il bat de 35 secondes le suédois Sixten Jernberg (50:14) qui a terminé fort pour repousser Kolchin à la troisième place (50:17). Pari gagné !

Le soir, en costume-cravate, il fête son exploit dans la salle de réception de l’hôtel Corona de Cortina d’Ampezzo. La jeune star italienne du cinéma Sofia Loren vient le féliciter. Elle l’embrasse sur la joue. Il la prend sur ses genoux. Les photographes se régalent, et l’image va faire le tour du monde. Mais Hallgeir Brenden reste un héros dans son pays pour ses exploits sportifs. Il est co-décoré de la médaille Holmenkollen qui récompense le meilleur skieur nordique en 1955. Pour ses exploits sur 3000m steeple (champion de Norvège en 1953 et 1955), il est honoré par le prix Egebergs Ærespris qui récompense les champions capables de briller dans plusieurs sports.

Hallgeir Brenden participe encore aux Jeux de Squaw Valley sur toutes les distances individuelles, et au relais 4x10km à l’arrivée duquel il remporte avec Harald Grønningen, Einar Østby et Håkon Brusveen sa quatrième médaille olympique, l’argent derrière la Finlande.

A Trysil, la municipalité où il est né le 10 février 1929, une statue de bronze le représentant en plein effort dans une montée et où est écrit « Hallgeir Brenden, or 1952 et 1956 » a été inaugurée en 2002.

back to top En