skip to content
Ossi Reichert Getty Images
Cortina d'Ampezzo 1956

Ossi Reichert offre à l’Allemagne son seul titre à Cortina d’Ampezzo


Née dans les Alpes bavaroises le 25 juillet 1925, Ossi Reichert dévale les pentes enneigées dès son plus jeune âge et fait partie des meilleures skieuses de sa génération. Elle ne peut le démontrer en 1948 à Saint-Moritz, des Jeux où l’Allemagne n’est pas admise dans la foulée de la deuxième guerre mondiale. Mais en 1952 à Oslo, elle monte sur son premier podium olympique en remportant la médaille d’argent du slalom après avoir réalisé le meilleur temps de la première manche, avant d’être battue de 8/10e de seconde par l’Américaine Andrea Mead-Lawrence.

Début 1954, Ossi Reichert se blesse sévèrement à la cheville. Elle rate la saison suivante, mais parvient à se remettre à temps pour disputer les Jeux de Cortina, où personne ne l’attend vraiment au sommet.

Le slalom géant dames est la première finale de ces Jeux, disputée le 27 janvier 1956 en une seule et longue manche sur la piste « Canalone » du Mont Tofane. Elle est longue de 1366m et piquetée de 46 portes pour un dénivelé de 408m. 49 concurrentes sont au départ, et Reichert est la première à s’élancer sur le coup de 11h.

« Ossi était très déçue d’avoir tiré le dossard N°1 » observera sa rivale autrichienne Josefina « Putzi » Frandl. « Ce n’est généralement pas une bonne position. Le premier coureur sur le parcours doit toujours racler un peu de neige, ce qui le ralentit. Mais Ossi a fait une grande course et elle a surmonté cette difficulté ».

Comme l’explique Putzi Frandl, qui terminera médaillée d’argent à 1 seconde et 3 centièmes, Ossi Reichert file dans la pente avec précision, dessine des trajectoires parfaites et arrive en bas avec un temps de 1:56.5. Elle n’a plus qu’à attendre pour voir toutes les autres concurrentes se casser les dents sur son chrono. Frandl finit donc 2e en 1:57.8, sa compatriote Dorothea Hochleitner s’adjuge le bronze en 1:58.2 et la tenante du titre américaine Andrea Mead-Lawrence prend la 4e place à égalité avec la Suissesse Madeleine Berthod (1:58.3) qui s’est pourtant relevée après avoir chuté sur le parcours.

Ossi Reichert, qui se classe également 20e de la descente et se retrouve disqualifiée dans la seconde manche du slalom, remporte la seule médaille d’or de l’ »Equipe unifiée d’Allemagne » à Cortina. Le même hiver, elle s’adjuge trois titres nationaux (slalom, géant et combiné) avant de mettre un terme à sa carrière sportive à 30 ans pour aller s’occuper de l’hôtel familial au pied de la station de ski d’Ofterschwang.

back to top En