skip to content
Foto Roma
Cortina d'Ampezzo 1956

De superbes Jeux d’hiver unanimement salués


Le 5 février 1956, la cérémonie de clôture des VIIe Jeux d’hiver a lieu dans le bien nommé Stade de glace. Elle est précédée d’une exhibition de patinage artistique hommes, dames et couples, puis Antti Hyvärinen, Aulis Kallakorpi et Harry Glass, les trois premiers de l’épreuve de saut, dernière compétition disputée le matin même, reçoivent leurs médailles applaudis par les 12.000 spectateurs.

Les porte-drapeaux des nations participantes entrent joyeusement dans le stade, puis six athlètes italiens y amènent la bannière olympique qui est hissée à un mât aux côtés du drapeau grec, du drapeau italien et du drapeau américain, puisque Squaw Valley sera l’hôte des Jeux d’hiver 1960. Les hymnes de ces trois pays sont joués.

Le Président du CIO Avery Brundages déclare la clôture des VIIe Jeux d’hiver, puis un faux d’artifice géant illumine le ciel des Dolomites. Ciao Cortina, see you in California !

Au lendemain de ces Jeux très réussis, les avis sont unanimes pour les saluer. Voici quelques exemples relevés dans le rapport officiel : Ditlev Simonsen, président du comité d’organisation des Jeux d’Oslo 1952 : « Je viens juste de rentrer de Cortina et je voudrais réitérer mes chaleureuses félicitations au comité d’organisation pour la façon parfaite dont les VIIe Jeux d’hiver ont été organisés et se sont déroulés. De tous les côtés, je n’entends rien d’autre qu’un concert de louanges, des athlètes, des officiels, du public, qui sont tous d’accord pour signifier la réussite à 100% de ces Jeux ».

Marc Hodler, président de la FIS : « Nous exprimons une fois de plus notre sincère admiration et notre profonde gratitude pour l’’excellente et insurpassable organisation ces Jeux. Notre fédération, ses dirigeants et ses membres garderont toujours un excellent souvenir de ces magnifiques journées passées à Cortina ».

Arnold Lunn, pionnier du ski alpin de compétition : « J’ai assisté à cinq Jeux Olympiques, et aucuns n’ont été mieux organisés que ceux de Cortina. Et l’esprit n’a jamais été meilleur. Les Italiens ont fait de leur mieux pour faire vivre la tradition que le Baron Pierre de Coubertin avait fait de son mieux pour créer (…). Quand les derniers concurrents du slalom descendirent dans le parcours, il fut demandé au public italien de les encourager, puisqu’ils venaient de pays sans montagnes, et la foule répondit avec enthousiasme ! »

Tribune de Lausanne du 6 février 1956 : « Emouvante cérémonie de clôture: elle couronne d'une façon très digne et très belle les VIIe Jeux d'Hiver qui ont été à tous points de vue, ainsi bien sur le plan sportif que sous tous les autres rapports, un succès sans précédent. Il convient de féliciter encore vivement les organisateurs de ces Jeux qui ont réussi à mettre sur pied une organisation impeccable dont on se souviendra longtemps et qui restera même l'un des modèles du genre ».

back to top En