skip to content
Erik Larsson IOC
Date
12 févr. 1936
Tags
Garmisch-Partenkirchen 1936
Actualités Olympiques

Erik August Larsson dispute la course de sa vie


Originaire de Kurravaara, dans le cercle polaire lapon, à l’extrême nord de la Suède, Erik August Larsson est âgé de 23 ans quand il obtient sa sélection pour les Jeux de Garmisch après avoir remporté plusieurs courses internationales et participé à la médaille de bronze obtenue par le relais 4x10km suédois lors des championnats du monde 1935 à Vyskoe Tatry (Tchécoslovaquie).

C’est d’ailleurs dans cette nouvelle épreuve olympique que Larsson démontre d’entrée l’étendue de ses capacités. Le 10 février, il est le 2e relayeur de la formation suédoise, lancé par son coéquipier John Berger en 3e position derrière la Norvège et la Finlande, il réalise une boucle de 10km supersonique (39:39), revient sur le Finlandais Klaes Karppinen, le dépasse, et installe son équipe à la deuxième place. Par la suite, la Finlande prend le dessus, déborde la Norvège et l’emporte. Berger, Larsson, Artur Häggblad et Martin Matsbo sont médaillés de bronze à deux minutes des vainqueurs.

Deux jours plus tard, Erik August Larsson est le 93e partant de l’épreuve individuelle sur 18km qui compte également pour le combiné nordique. Les concurrents s’élancent toutes les 30 secondes. Au début de la course, le Tchécoslovaque Lukas Mihalak est le premier à boucler le parcours en moins de 1h20 (1h19:01) pour prendre la tête du classement, avant que le Norvégien Oddbjørn Hagen dossard n°59, qui joue également la victoire en combiné nordique, ne frappe un grand coup en franchissant la ligne d’arrivée en 1h15:33, soit trois minutes et demie de moins que Mihalak.

Enfin, Larsson s’élance. Il dispute la course de sa vie, dépasse plusieurs coureurs en chemin dont le Norvégien Arne Rustadstuen, parti une minute et demie avant lui et qui se classera 6e. A l’arrivée, le jeune suédois bat Hagen de cinquante-cinq secondes en réalisant le chrono stratosphérique de 1h14:38 pour être sacré champion olympique sur la distance. Le Finlandais Pekka Niemi, dossard n°104 complète le podium avec la médaille de bronze, en 1h16:59.

L’hiver 1936 d’Erik August Larsson est si brillant qu’il se voir accorder la prestigieuse médaille « Svenska-Dagbladet » qui récompense le meilleur sportif suédois de l’année. Il met dans la foulée un terme à sa carrière sportive. Issu d’une famille religieuse, il devient pasteur dans la ville de Kiruna.

back to top En