skip to content
Ids Postma Getty
Nagano 1998

Postma, de la déception à l’extase


Le patineur de vitesse néerlandais Ids Postma est arrivé à Nagano avec une réputation de star confirmée de la spécialité. Agriculteur à la ville, il a réalisé le doublé championnats d’Europe – championnats du monde l’année précédente, et peu avant les Jeux, il est devenu le premier patineur à descendre sous les 1’50’’ au 1 500 m.

À Nagano, il s’aligne dans trois épreuves : le 500 m, le 1 000 m et le 1 500 m, mais c’est dans cette dernière épreuve qu’il est censé être le plus performant. Son intérêt pour le 500 m va d’ailleurs cesser prématurément après une chute et il va se présenter dans son épreuve fétiche serein.

Dernier à patiner, il s’élance en compagnie de son grand rival norvégien Ådne Søndrål, un patineur très talentueux mais accablé en permanence par la malchance. Mais cette fois-ci, c’est Postma qui va en faire les frais puisqu’il trébuche dans le dernier tour et offre à Søndrål un avantage, certes léger mais décisif. Si les deux hommes descendent sous le record du monde, c’est le Norvégien qui hérite de la médaille d’or, laissant l’argent à Postma.

Le Néerlandais se présente donc dans le 1 000 m avec de vagues espoirs de podium. Aucun patineur néerlandais n’a jamais gagné de titre olympique sur une distance inférieure à 1 500 m et ce n’est pas Postma qui risque de mettre fin à cette série. Il n’a d’ailleurs jamais couru de 1 000 m en compétition internationale et son record personnel avant les Jeux lui laisse à peine espérer une place parmi les dix premiers à Nagano.

Le premier temps de référence est signé par le Japonais Hiroyasu Shimizu, qui franchit la ligne en exactement 1’11’’. Postma s’élance ensuite et améliore ce temps d’un peu plus de 30 centièmes, grâce à un final particulièrement rapide.

Ids Postma Getty
back to top En