skip to content
Gianni Romme Getty
Nagano 1998

Une lame de fond nommée Romme entre dans l’histoire


Gianni Romme Getty

Les épreuves de patinage de vitesse de Nagano vont être marquées par l’utilisation pour la première fois d’un nouveau type de patin révolutionnaire, le patin clap. Il se caractérise par le fait que l’arrière de la lame est désolidarisé de la chaussure alors que l’avant y est relié par l’intermédiaire d’une charnière. Ces modifications sont considérables et en permettent aux patineurs d’exercer davantage de puissance et d’aller plus vite. Il s’agit d’une avancée extraordinaire pour le sport qui va se concrétiser par une valse des records.

Personne ne s’est mieux adapté aux nouvelles chaussures que le Néerlandais Gianni Romme. Il a déjà battu le record du monde du 5 000 m et a fait grosse impression durant la Coupe du monde. Il s’attaque maintenant au doublé 5 000 m – 10 000 m, avec l’étiquette de favori des deux épreuves.

Dans la plus courte des deux distances, il est confronté à une opposition relevée. Ses deux coéquipiers néerlandais Rintje Ritsma et Bob de Jong sont tous les deux rapides, alors que le Norvégien Kjell Storelid s’est imposé sur le circuit de la Coupe du monde. Quant à l’ancien Néerlandais Bart Veldkamp, représentant désormais la Belgique, c’est aussi un solide concurrent.

C’est d’ailleurs ce dernier qui signe le meilleur temps, en lançant de surcroît un défi puisqu’il bat le record du monde de Romme. Dans la paire suivante, Ritsma en remet une couche en abaissant le record de 7 centièmes supplémentaires. Romme et Storelid patinent ensuite ensemble dans la dernière paire. Le Néerlandais démarre sur des bases extrêmement élevées et après seulement 1 000 m, il compte déjà plus de deux secondes d’avance sur le temps de Ritsma. À mi-course, l’écart grimpe même à quatre secondes. À moins d’un impondérable, la victoire semble assurée, mais peut-il récupérer son record du monde ? La réponse est un oui franc et massif ! Romme coupe la ligne en 6’22’’20, soit six secondes de mieux que l’éphémère record du monde de Ritsma.

Gianni Romme Getty

Romme ne revient sur la glace que plus d’une semaine après, pour tenter de gagner la seconde levée de son doublé sur 10 000 m. Il est sujet à des attentes énormes et la course va être encore plus spectaculaire que le 5 000 m. Là encore, Veldkamp met à mal le record du monde existant, mais cela ne lui suffira même pas à obtenir une médaille puisque les trois patineurs néerlandais vont truster les places du podium.

Sur la plus haute marche, on retrouve Romme qui a réalisé une démonstration remarquable en pulvérisant le record du monde de 15 secondes. Si De Jong et Ritsma s’adjugent l’argent et le bronze, c’est bien entendu la deuxième médaille d’or de Romme qui est au centre de toutes les conversations de Nagano. Ils sont nombreux à estimer ainsi que son record du monde est parti pour tenir des années. Romme leur répondra en personne quelques semaines plus tard, en l’abaissant encore de sept secondes !

back to top En