skip to content
Marianne Timmer Getty
Nagano 1998

La patineuse Marianne Timmer signe un doublé retentissant


La patineuse de vitesse néerlandaise Marianne Timmer est arrivée à Nagano avec des espoirs réalistes de médaille de bronze dans le 1 500 m féminin, mais guère plus. Le plateau compte en effet dans ses rangs l’Allemande Gunda Niemann-Stirnemann qui fait office de favorite incontestée sur la distance, alors que l’Autrichienne Emese Hunyady, tenante du titre, est revenue avec la ferme intention de conserver sa couronne. Que du lourd !

Marianne Timmer pour sa part n’a pas atteint un seul podium de toute la saison et elle est arrivée aux Jeux d’hiver en passant totalement inaperçue. Il ne va cependant pas falloir attendre longtemps avant qu’elle n’occupe le centre de l’attention : elle s’élance sur un rythme impressionnant et le conserve jusqu’au bout pour signer un temps de 1’57’’58 au terme des 1 500 m. Le record du monde est battu et elle améliore son record personnel de 2’’6 ! Sidérée par son exploit, elle a énormément de mal à réaliser qu’elle est allée aussi vite et s’effondre dans les bras de son entraîneur.

Aucune des meilleures patineuses n’arrivera peu ou prou à approcher son temps. Gunda Niemann-Stirnemann est la dernière à patiner et elle termine à plus d’une seconde, ce qui lui suffit certes pour empocher l’argent, mais pas pour priver Marianne Timmer d’un triomphe retentissant.

Marianne Timmer Getty

Désormais gonflée à bloc, Marianne Timmer va aborder le 1 000 m avec une concentration et une détermination tout autres.

Le premier temps de référence est signé dès la paire initiale par la Canadienne Catriona LeMay Doan en 1’17’’37. Le tirage au sort a accolé Marianne Timmer à Franziska Schenk, l’une des favorites, mais la course de cette dernière s’achève prématurément au contact brutal de la glace. Marianne Timmer, elle, fait parler sa puissance et rogne 75 centièmes sur le chrono de Catriona LeMay Doan. Son temps ne sera pas battu et l’outsider gagne sa deuxième médaille d’or des Jeux.

Marianne Timmer Getty

La patineuse néerlandaise aura une autre bonne surprise durant sa carrière. Huit ans plus tard, alors que la plupart des gens considèrent qu’elle appartient au passé, Marianne Timmer regagnera son titre du 1 000 m à Turin 2006, à l’âge de 31 ans.

back to top En