skip to content
Date
18 août 2004

Park Seong-Hyeon hisse les Sud-Coréennes à de nouveaux sommets

Park Seong-Hyeon est apparue au sommet du tir à l’arc mondial peu de temps après les Jeux Olympiques de 2000 à Sydney. Elle a intégré pour la première fois l’équipe remarquablement forte de République de Corée en 2001 et a pratiquement gagné dans la foulée le titre mondial. À partir de là, elle va monter sur tous les podiums qu’elle va croiser : championne du monde par équipes en 2003 et deuxième en individuel, c’est cependant à Athènes que la Sud-Coréenne va atteindre le point culminant de sa carrière.


Comme d’habitude, étant donné leur emprise globale sur le tir à l’arc féminin, on s’attend à de bonnes performances des Sud-Coréennes. Elles ont en effet raflé systématiquement la médaille d’or par équipes depuis les Jeux de 1988, et le titre individuel depuis 1984 ! Mais malgré ce palmarès somptueux, Park Seong-Hyeon va réaliser une performance vraiment inoubliable.

Par moments, sa prestation emmènera le tir à l’arc féminin dans de toutes nouvelles contrées magiques.

Lors du tour qualificatif, que les archères asiatiques terminent aux trois premières places, elle établit un nouveau record de 682 points avec 72 flèches. Dans la foulée, elle se promène au premier tour contre l’égyptienne May Mansour, puis récidive face à la Russe Nataliya Bolotova. Au troisième tour, sa victime est la Britannique Naomi Folkard, battue 171-159, avant une victoire limpide 111-101 sur la Grecque Evangelia Psarra qui va déchirer le cœur des spectateurs locaux.

En accédant aux demi-finales sans s’être vraiment employée, Park Seong-Hyeon se retrouve opposée à une autre Britannique, Alison Williamson. Une nouvelle fois, elle se montre exceptionnelle et atomise son adversaire 110-100.

Ce n’est qu’en finale, où elle affronte sa compatriote Lee Seong-Jin, que Park Seong-Hyeon va rencontrer une certaine opposition. Lee Seong-Jin prend tout de suite la tête, mais Park Seong-Hyeon tire alors au meilleur de sa forme jusqu’à la fin de la rencontre pour décrocher l’or 110-108.

Elle enchaîne avec une deuxième médaille d’or dans la compétition par équipes, même si en finale la Chine pose beaucoup de difficultés à la République de Corée. Quatre ans plus tard, Park Seong-Hyeon abandonnera son titre individuel à la Chinoise Zhang Juanjuan pour un tout petit point, mais permettra à son pays de conserver sa couronne par équipes aux dépens de la Chine de Zhang Juanjuan. Elle rangera son arc et ses flèches après les Jeux de 2008 à Beijing et épousera son compatriote archer, Park Gyeong-Mo.

back to top En