skip to content
Date
19 août 2004

La flèche d’or de Galiazzo

Le tir à l’arc s’est déroulé dans l’ancien stade panathénaïque, site principal des premiers Jeux de l’ère moderne en 1896, ce qui a donné incontestablement une dimension supplémentaire aux épreuves. Construit en 329 av. J-C, le stade a aussi permis aux marathons masculin et féminin de 2004 de s’achever avec beaucoup de dramaturgie.


Peu impressionné par le poids historique du lieu, un adolescent sud-coréen va pourtant occuper le devant de la scène. Lors du tour qualificatif de la compétition masculine de tir à l’arc, le jeune Im Dong-hyun, 18 ans, obtient en effet un total de 687 points avec ses 72 flèches, soit un nouveau record du monde.

Le jeune archer ne va pourtant pas garder longtemps sa forme olympique, puisqu’il est éliminé en quarts de finale par un instituteur japonais de 41 ans nommé Hiroshi Yamamoto. Ce dernier participe à ses cinquièmes Jeux Olympiques et il a obtenu la médaille de bronze vingt ans plus tôt. Il a quasiment abandonné le sport quatre ans auparavant, après avoir manqué sa sélection pour les Jeux de 2000 à Sydney. Mais on a réussi à le persuader de revenir et il a eu tôt fait de retrouver la forme de ses plus belles années.

Yamamoto parvient ainsi à remporter in extremis sa demi-finale en sortant victorieux du barrage sur une flèche qui l’opposait à l’Australien Tim Ciddihy.

En finale, il affronte l’Italien Marco Galiazzo, de 20 ans son cadet, qui n’a terminé que 49e des Championnats du monde et a dû livrer des matches très serrés pour se frayer un chemin jusqu’à la finale.

La compétition livrera son verdict à l’issue de 12 flèches. Au terme des trois premières, c’est Yamamoto qui mène d’un point, mais l’Italien affiche le calme et la détermination qui sont devenus sa marque de fabrique tout au long des Jeux. Il réussit à égaliser avant de prendre la tête et de résister pour l’emporter par 111 à 109.

Il apporte ainsi à l’Italie sa première médaille d’or en tir à l’arc. Quant à Im Dong-hyun, l’infortuné nouveau détenteur du record du monde, il sera finalement récompensé en remportant la médaille d’or par équipes avec la République de Corée face à Chinese Taipei.

back to top En